Lot N°251 • Disponible pour achat immédiat – Prix 49 200 €

Alfa Romeo 2000 GT Veloce • 1973 CONTACTEZ-NOUS

Meilleure enchère :Pas d'enchère

Numéro du lot251

Vendeur Rom78

Vendeur particulier

Langues FR, GB

Lieu où se trouve le lot Versailles, France

Le plus Nombreux travaux de restauration

Et aussi Evocation GTAm

Numéro de série2436560

Cylindrée2000 cm3

Nombre de cylindres4

Transmission Manuelle

Nombre de rapports 5

Description

Historique

1970 : bouillonnante année où le Championnat d’Europe des Voitures de Tourisme (Pilotes) est remporté haut la main par Alfa Romeo avec la 2000 GTAm de Toine Hezemans. La performance sera renouvelée en 1971 et 1972 pour le Championnat des Marques. La voiture que nous vous présentons est un coupé 2000 GT Veloce ayant bénéficié de modifications, évocation proche des voitures de compétition dont la préparation et l’engagement en course étaient assurés par Autodelta. Les travaux ont été réalisés par le vendeur, son frère et son père, tous trois passionnés de véhicules historiques de compétition. Seule la peinture a été sous-traitée. La voiture pèse environ 900 kg.
GTAm, pourquoi ce nom ? Diverses versions s’opposent, Gran Turismo America avec les nombreuses victoires des 1750 et 2000 dans les championnats américains étant privilégiée.
Revenons-en à notre auto : il s’agit d’un coupé 2000 GT Veloce qui n’a eu que trois propriétaires, le dernier ayant parcouru environ 600 km après en avoir fait l’acquisition en octobre 2016. Le compteur affiche 21600 km mais on ne peut avoir aucune certitude sur ce chiffre qui n'a d'ailleurs aucune importance, l'auto ayant fait l'objet de nombreux travaux de restauration détaillés ci-dessous. Ni la trousse à outils d’origine, ni le carnet d’entretien, ne sont fournis.

Extérieur

La carrosserie a fait l’objet d’une restauration et de modifications en profondeur. De couleur beige à l’origine, elle arbore désormais l’éclatant rouge Alfa. Afin de correspondre esthétiquement aux GTAm groupe 2 de l’époque, des extensions d’ailes en polyester ont été confectionnées, conférant à l’auto une allure de compétition. Parmi les autres éléments suggestifs, on retrouve un orifice de remplissage de carburant à ouverture rapide avec accès via un orifice dans la malle arrière. La voiture est démunie de ses pare-chocs et un crochet de remorquage est fixé à l’avant.
Les bas de caisse ont été remplacés avec remplissage au cirage des corps creux. Les demi-planchers avant ainsi que le plancher du coffre ont été changés. Le châssis a été traité au phosphatant avant blaxonnage. Les joints de porte et de custode sont neufs. Les trains roulants ont été démontés et tous les éléments repeints à froid à l’époxy. Les amortisseurs sont neufs. Les roulements et silentblocs ont été remplacés à l’avant comme à l’arrière. Le boîtier de direction, les joints et billes ont été remis en état. Les jantes de 13’’ sont fidèles à l’origine, mais en aluminium contrairement au magnésium utilisé à l’époque. Ces jantes sont équipées de pneus Dunlop Racing neufs. Elles accueillent des freins Wilwood à l’avant. Le maître-cylindre de freins a été remplacé et les freins arrière ont été révisés. La roue de secours est de type galette.

Intérieur

L’intérieur a été coursifié avec l’installation d’un arceau de sécurité qui a néanmoins permis de conserver les deux places arrière. On trouve à l’avant deux baquets OMP type Silverstone. L’ensemble de ces assises sont recouvertes de skaï noir (on note une petite griffe sur le dossier arrière, voir photo 103). Les moquettes et le ciel de toit ont été remplacés et deux nouveaux panneaux de porte à l’aspect plus dépouillé ont été installés. Le tableau de bord type GTV 2000 a fait l’objet d’une réfection dans un style plus sportif. Les pédales de frein et d’embrayage en aluminium ajouré sont semblables à celles utilisées en compétition.

Mécanique

La liste des travaux effectués est longue. Commençons par un démontage et remontage complet du moteur avec chemises et pistons haute compression, remplacement de la chaîne de distribution et de tous les joints, et aussi un allègement du volant moteur et le remplacement de l’embrayage et de son maître-cylindre. Continuons avec le remplacement du radiateur et de toutes les durites, la mise en place d’une pompe à essence électrique Facet, le réglage et la synchronisation de la carburation, et le remplacement de l’allumage d’origine par un kit électronique. Plus visible, le collecteur d’échappement est un 4 en 1 en acier avec bande thermique. Un protège-carter est monté.
La plupart des pièces ont été approvisionnées chez Victor Parts et les factures sont disponibles.


Enchères et commentaires

Meilleure Enchère Pas d'enchère
Nombre total d'enchères 0
Nombre total de commentaires 5

Ajouter un commentaire

Pour commenter, connectez-vous ou devenez membre