Lot N°288

Ferrari 250 GTE 2+2 • 1964 NON VENDU

Meilleure enchère :Pas d'enchère

Numéro du lot288

Vendeur Amédée

Vendeur professionnel

Langues FR

Lieu où se trouve le lot Monaco,Monaco

Le plus Une Ferrari à 4 places pour partager le plaisir

Et aussi Légendaire moteur 12 cylindres en V

Numéro de série4775

Cylindrée2953 cm3

Nombre de cylindres12

Transmission Manuelle

Nombre de rapports 4 + overdrive

Estimation 350 000 - 400 000 euros

Description

Historique

Dérivée du coupé 250 GT dont elle reprend le châssis à l’empattement de 260 cm, la GTE (pour Gran Turismo Evoluzione) avec ses deux petites places arrière a été créée pour répondre à la demande croissante d’une clientèle désireuse de plus d’espace et de confort dans une grand tourisme. Elle sera effectivement la Ferrari la plus vendue, avec 950 exemplaires produits en trois ans. Pininfarina a signé le dessin de sa carrosserie. Placé en position avancée pour permettre une plus grande habitabilité, le moteur V12 de 2953 cm3 développe 240 ch, une puissance enviable pour l’époque qui autorise une vitesse de pointe de 215 km/h. Il est accouplé à une boîte à quatre rapports + overdrive. La 250 GTE a été présentée pour la première fois aux 24 Heures du Mans en juin 1960 où elle a été confiée à la Direction de Course, avant d’être officiellement lancée au Salon de Paris en octobre de la même année.
L’exemplaire proposé est issu de la troisième et dernière série. Le vendeur n’en connaît pas l’histoire précise. Construit en 1963, il a semble-t-il été vendu neuf par Crepaldi, agent de la marque à Milan, et immatriculé pour la première fois en juin 1964. Il aurait passé quelques années dans un état ensoleillé des Etats Unis. On le retrouve aux Pays Bas dans les années 80, peint en rouge. Vers 2010, toujours aux Pays Bas, il est devenu gris argent et est équipé d’un grand toit ouvrant en toile qu’il arbore toujours. Le certificat d’immatriculation actuel établi à Monaco est au nom du propriétaire, un vendeur professionnel. La voiture est livrée avec le manuel du constructeur, mais sans carnet d’entretien. Elle n’est pas gagée. Elle sera présentée au contrôle technique avant la vente.

Extérieur

La voiture a reçu une restauration partielle, sans excès, ce qui lui conserve une certaine patine. Le capot moteur et le couvercle de coffre sont en aluminium. Les divers insignes d’origine sont présents. Les parties chromées sont toutes en bon état. La position des antibrouillards à l’extérieur de la calandre caractérise la version 1963 de cette Ferrari, ainsi que l’entourage chromé des phares. Les jantes à rayons Borrani sont en très bon état et laissent apparaître quatre disques pleins et leurs étriers Dunlop. Les pneumatiques Michelin XWX de dimensions 215/70 VR 15 présentent un profil restant de 80%. La roue de secours est identique.

Intérieur

La planche de bord, nouvelle sur ce millésime 1963, est peinte dans la couleur de la carrosserie. Elle dispose de la totalité de ses instruments : compte-tours, tachymètre, pression et température d’huile, température d’eau, jauge à essence, ampèremètre et montre, tous en ordre de marche sauf la montre. Les cadrans apparaissent toutefois jaunis, sans doute par une exposition au soleil. Un autoradio Becker est monté sur la console, son antenne télescopique est d’origine. Un extincteur est placé contre la console, côté passager.
Les sièges ont été regarnis de cuir noir et quelques marques d’usure apparaissent sur le dossier du siège conducteur.
La moquette du vaste coffre à bagages est neuve. Elle recouvre le couvercle du compartiment de la roue de secours. La voiture est livrée sans la trousse à outils.

Mécanique

Le moteur Tipo 128 F est une évolution du légendaire 12 cylindres en V à 60° dessiné par l’ingénieur Colombo. Sur cette dernière série de la 250 GTE, il dispose de plus grandes soupapes et d’un taux de compression légèrement plus élevé. Le moteur a été révisé ainsi qu’en atteste un dossier de factures. La ligne d’échappement est en inox. Les durits d’arrivée d’essence sont neuves, de même que le faisceau d’allumage, les deux bobines et la batterie, équipée d’un coupe-circuit. Un alternateur remplace la dynamo d’origine. Le capitonnage du capot-moteur est neuf.


Enchères et commentaires

Meilleure Enchère Pas d'enchère
Nombre total d'enchères 0
Nombre total de commentaires 2

Ajouter un commentaire

Pour commenter, connectez-vous ou devenez membre