Lot N°377

Chevrolet C10 Pick Up • 1967 CONTACTEZ-NOUS

Meilleure enchère :Pas d'enchère

Numéro du lot377

Vendeur Manu74

Vendeur particulier

Langues FR

Lieu où se trouve le lot Fillinges (74), France

Le plus Un pick up joliment customisé

Et aussi Le plaisir d’un V8 américain

Numéro de sérieCE147S196271

Cylindrée5700 cm3

Nombre de cylindres8

Transmission Automatique classique

Nombre de rapports 3

ESTIMATION 24 000 - 30 000 euros

Description

Historique

Utilitaire, mais pas seulement, élément caractéristique de l’univers automobile américain (c’est le type de véhicule le plus vendu sur le marché US), le pick-up n’a séduit le public européen que tardivement et de façon marginale. Les modèles les plus anciens sont surtout connus pour leur traitement « custom », ce qui est le cas du modèle proposé.
C’est à partir de l’année-modèle 1960 que Chevrolet, un des principaux constructeurs de ce type de véhicule, rapproche sa production de pick-ups, jusqu’alors traités comme de véritables petits camions, des automobiles « normales », berlines ou breaks. Avec une cabine plus basse, et aussi des suspensions à roues indépendantes à l’avant, le pick-up gagne alors en confort et en facilité de conduite. Chez Chevrolet, la lettre « C » désigne un modèle à deux roues motrices (« K » signifiant quatre roues motrices). Quant au chiffre « 10 » il correspond à un véhicule de ½ tonne de charge utile.
En 1967, apparaît une nouvelle génération : la ligne de la carrosserie est modernisée, la cabine reçoit quelques éléments de confort, tandis que la suspension arrière à bras oscillants et ressorts hélicoïdaux améliore grandement la tenue de route. La base du modèle proposé est issue de la production de cette année, reconnaissable à la petite lunette à l’arrière de la cabine, et a reçu de nombreuses améliorations transformant l’utilitaire en véhicule de loisirs : gros V8 de 5,7 litres, garde au sol abaissée, jantes de grand diamètre, kit de suspension pneumatique, direction et freinage assistés, et deux roues de secours placées latéralement.
Ce pick-up a été acheté à un garage en Alabama en juillet 2018 et immatriculé en France en avril 2019. Son propriétaire, qui détient le certificat d’immatriculation à son nom, a parcouru 500 km à son volant. Le véhicule n’est pas gagé. Il a profité de l’abri d’un garage fermé. Les documents d’entretien depuis l’acquisition en 2018 ainsi qu’un contrôle technique valide jusqu’en février 2022 accompagnent le pick-up, mais les manuels du constructeur sont absents. L’ensemble est très propre, laissant supposer un entretien soigneux.

Extérieur

Le rouge est la couleur d’origine. La peinture est récente, on note juste un léger défaut au sommet de la cabine (photo 049). Un souci de conformité des feux clignotants arrière, constaté lors d’un premier passage au contrôle technique, a été résolu. Un coffre en aluminium, dont le couvercle peut être maintenu ouvert par des vérins, a été ajouté dans la benne.
Les jantes ne sont pas d’origine. D’un diamètre de 20 pouces, en acier, elles reçoivent des pneumatiques de marque Toyo présentant un taux d’usure de 20%. Deux roues de secours habillées d’une housse décorée sont placées de part et d’autres de la benne et accessibles par un marchepied intégré dans la carrosserie.

Intérieur

L’intérieur de la cabine semble avoir été restauré avec autant de soin que le reste du pick-up. La large banquette à trois places présente des ornements dessinés dans le skaï noir. Elle est équipée de ceintures de sécurité ventrales. Le sommet de la planche de bord et le couvercle de la boite à gants sont également habillés de skaï neuf, de même que les contreportes qui reprennent le dessin du logo de la marque inspiré par la croix suisse, pays d’origine de Louis Chevrolet. Le volant à trois branches ajourées est en matériau imitation bois. Les instruments, dont le compteur de vitesse gradué en miles, complétés par ceux de la suspension pneumatique à deux cuves, fonctionnent, de même que l’autoradio.

Mécanique

Le moteur d’origine a été remplacé par un autre V8 essence de plus forte cylindrée (350 CI ou 5700 cm3) alimenté par un carburateur quadruple corps Edelbrock surmonté par un filtre à air Holley. Le couvercle de ce filtre, ainsi que les caches culbuteurs et le bouchon de remplissage d’huile sont chromés. Le dernier passage en atelier date de février 2020 et a concerné la vidange, la réfection des freins à tambour à l’avant comme à l’arrière, l’installation d’une assistance de freinage à dépression, le changement du carburateur, du faisceau d’allumage, d’une durit de direction assistée ainsi que l’installation d’un frein de parking commandé par pédale. La batterie a été changée en avril 2019. Tous ces travaux sont documentés par des factures. La transmission automatique à trois rapports n’a pas subi de travaux. Il n’y a pas de trousse à outils.


Enchères et commentaires

Meilleure Enchère Pas d'enchère
Nombre total d'enchères 0
Nombre total de commentaires 3

Ajouter un commentaire

Pour commenter, connectez-vous ou devenez membre