Lot N°439

Lamborghini Gallardo • 2004 NON VENDU

Meilleure enchère:59 000 €

Numéro du lot439

Vendeur Aventador

Vendeur professionnel

Langues FR, GB

Lieu où se trouve le lot Antibes (06), France

Le plus Le génie italien associé à la rigueur allemande

Et aussi 69400 km documentés par un dossier d’entretien complet

Numéro de sérieZhwge11m54la01375

Cylindrée4961 cm3

Nombre de cylindres10

Transmission Manuelle

Nombre de rapports 6

Estimation 70 000 – 80 000 euros

Description

Historique

De longues années durant, Lamborghini a tenté en vain d’élargir sa gamme. Sous la Countach, l’exubérance assumée de ses formes et la furie caractérielle de son V12, il existait bel et bien un créneau disponible pour un modèle de plus petites dimensions, plus modestement motorisé mais respectant l’ADN de la firme. Avec le succès de ses 308 GTB et GTS, Ferrari avait démontré, dès 1975, la pertinence d’un tel concept en élaborant une berlinette à moteur central, mais plus accessible que les douze-cylindres traditionnelles. Seul hic, mais de taille : le développement d’un tel modèle nécessitait des ressources financières hors de portée de Lamborghini qui, durant la décennie 1970, fut littéralement ballottée de faillite en faillite. Rachetée par Chrysler en 1987, puis par les Indonésiens du groupe MegaTech en 1994, l’entreprise fut finalement reprise par Audi en 1998.
Trois ans auparavant, les visiteurs du Salon de Genève 1995 avaient pu découvrir le concept Calà, dont la carrosserie était signée Italdesign et qui était propulsé par un moteur à 10 cylindres en V déjà entrevu sur le prototype P140 huit ans auparavant. Une tentative dépourvue de suite commerciale, mais dont les fondamentaux se retrouvèrent sur la Gallardo, première Lamborghini conçue sous la férule du groupe Volkswagen et qui fit son apparition en 2003, à Genève aussi. Animée, donc, par un V10 de 4961 cm3 à quatre soupapes par cylindre développant 500 chevaux à 7500 tours/minute et dotée d’une transmission intégrale, l’auto se caractérisait par une ligne à la fois sportive, racée et compacte due au brillant designer Luc Donckerwolke.
Datant de 2004, l’exemplaire proposé à la vente appartient à la première série du modèle. D’origine allemande, il est immatriculé en France depuis 2010 et a connu trois propriétaires à ce jour. Acquise en décembre 2020 par le professionnel qui souhaite la céder, la voiture a parcouru 600 kilomètres depuis et en affiche 69400 au total, documentés par son carnet d’entretien. Elle possède ses manuels et l’historique de sa maintenance est connu depuis les origines. Ce lot n’est ni garanti, ni gagé. Le contrôle technique a été passé en 2020.

Extérieur

De couleur Metallic Silver, la voiture possède sa nuance d’origine mais le vendeur signale que, suite à quelques griffures, des retouches de peinture ont été effectuées. On note encore des traces sur une jante (photo 086), sur le bas du nez côté gauche (photo 047), sur un passage de roue (photo 040) et sur un rétroviseur (photo 056). Les pneumatiques Goodyear Eagle F1, de dimensions 235/35 R19 à l’avant et 295/30 R19 à l’arrière sont usés à 30 %. Ce modèle ne dispose pas d’une roue de secours, mais une bombe de dépannage est fournie (photo 070).

Intérieur

Associant le cuir noir et l’alcantara gris, la sellerie est conforme à l’origine et présente une patine conforme à son âge. La finition est agrémentée de quelques éléments en carbone. L’instrumentation est complète et fonctionnelle. Un extincteur trouve place au pied du siège passager. L’auto est équipée d’un système d’infotainment de marque Pioneer, intégré à la console centrale en lieu et place de l’équipement d’origine Audi monté en usine. La trousse à outils presque complète est là (photos 071 et 072).

Mécanique

Tous d’eux d’origine, le moteur, cœur de la Gallardo, et la boîte mécanique à six rapports n’ont fait l’objet d’aucune intervention particulière. L’entretien de la voiture a été très majoritairement effectué par le réseau officiel du constructeur (photos 127 à 136). En juillet 2020, l’atelier R-Box Motors, sis à Mougins, est intervenu sur le système de refroidissement du moteur (photo 144). Le contrôle technique date du mois de juillet 2020.


Enchères et commentaires

Meilleure Enchère 59 000 € par Contre vous
Nombre total d'enchères 2
Nombre total de commentaires 2

Ajouter un commentaire

Pour commenter, connectez-vous ou devenez membre