Lot N°486

Porsche Panamera 4S • 2010 NON VENDU

Meilleure enchère :Pas d'enchère

Numéro du lot486

Vendeur PorscheBoxter

Vendeur particulier

Langues FR, ES

Lieu où se trouve le lot Châtelaillon-Plage (17), France

le plus Une authentique GT avec toute la polyvalence et le confort d’une berline de luxe.

et aussi Entretien suivi avec carnet tamponné

Numéro de sérieWP0ZZZ97ZAL44543

Cylindrée4806 cm3

Nombre de cylindres8

Transmission Robotisée double embrayage

Nombre de rapports 7

ESTIMATION 35 000 - 40 000 euros

Description

Historique

Pour un constructeur de voitures de sport n’ayant jamais construit que des coupés, des cabriolets ou des roadsters, la tentation de la berline s’apparente souvent à un chemin de crête : comment partir à la conquête d’une nouvelle clientèle, aux préoccupations plus familiales, sans pour autant dissoudre son identité ? L’ADN de Porsche avait déjà été bouleversé en 2002 avec l’apparition du premier Cayenne, un SUV aussi décrié par les puristes que plébiscité par le marché. Ce dernier était donc mûr pour que la firme de Zuffenhausen franchisse le pas ultime, ce qui fut fait en septembre 2009 avec la commercialisation de la première génération de la Panamera (Typ 970, dans la nomenclature classique de la maison). Se présentant sous la forme d’une berline à cinq portes surbaissée, l’auto parvenait à réinterpréter les fondamentaux du design de la marque allemande dans un format inédit, en dépit d’une architecture mécanique sans rapport avec celle de la 911 : implantés à l’avant, ses moteurs — des V6 et des V8 développés par Porsche — étaient associés à une transmission aux seules roues arrière ou intégrale, délaissant dans tous les cas le principe transaxle de feue la 928, la boîte de vitesses étant ici implantée dans le prolongement du moteur.
Agrégeant l’acier, l’aluminium et le magnésium, la structure de la Panamera, spécifiquement étudiée pour elle, lui permet de limiter son poids, y compris dans ses variantes les mieux motorisées. Cela se ressent au volant ; sur les itinéraires sinueux, la voiture démontre des qualités d’agilité difficilement soupçonnables au vu de son encombrement. En réalité, nous sommes en présence d’une authentique machine de grand tourisme dont l’habitabilité satisfaisante pour quatre adultes et la capacité du coffre ne pénalisent pas les performances ni les qualités routières.
L’exemplaire proposé à la vente remonte aux débuts de la vie commerciale du modèle. Il est animé par le huit-cylindres atmosphérique de 4,8 litres étroitement dérivé du groupe déjà connu dans le Cayenne, qui délivre ici 400 chevaux à 6500 tours/minute, transmis aux quatre roues via une boîte PDK (Porsche Doppelkupplungsgetriebe), c’est-à-dire une unité à double embrayage d’origine ZF.
Immatriculée pour la première fois en février 2010 en Italie, cette version 4S est actuellement aux mains de son deuxième propriétaire, qui l’a acquise en juin 2020. Il a parcouru 8000 kilomètres sur les 118500 qu’indique l’odomètre documentés par un carnet d’entretien suivi attestant d’une maintenance respectueuse des préconisations du constructeur depuis ses premiers jours. Ni gagée, ni garantie, l’auto dispose de sa documentation de bord et de son manuel d’utilisation. À la connaissance du vendeur, elle n’a pas été accidentée. Réalisé en février 2021, le dernier contrôle technique est vierge de toute observation (photo 062).

Extérieur

De couleur marron métallisé, la voiture a conservé sa teinte d’origine. Toutefois, les pare-chocs ont été repeints, à l’initiative de son propriétaire actuel, suite à un acte de vandalisme. Le bouclier avant comporte quelques légères griffures (photo 036). Les jantes en alliage d’aluminium sont équipées de pneumatiques Michelin de dimensions 255/40 ZR 20, dont le taux d’usure est de 10 % (photos 032 à 035). Ce modèle est équipé d’un kit anti-crevaison.

Intérieur

En cuir beige, l’habitacle compte quatre places et comporte plusieurs options agrémentant la vie à bord, telles que le toit ouvrant électrique vitré, le hayon à ouverture et fermeture motorisées, les sièges avant chauffants, électriques à mémoire et un système de sonorisation Bose dont l’une des enceintes est légèrement endommagée (photo 037). L’instrumentation est complète et fonctionnelle.

Mécanique

Aucune intervention n’a été réalisée sur le moteur, d’origine, ni sur la transmission. Le catalyseur et la sonde lambda ont été changés en juin 2015 (photo 059). Le dernier entretien, effectué par le centre Porsche d’Antibes, date du mois d’octobre 2019 et a comporté une petite révision ainsi que le remplacement des disques et plaquettes de freins avant et arrière et changement du liquide de freins (photo 060). La voiture est équipée de deux silencieux d’échappement « sport », de marque Supersprint (photos 056 et 057).


Enchères et commentaires

Meilleure Enchère Pas d'enchère
Nombre total d'enchères 0
Nombre total de commentaires 3

Ajouter un commentaire

Pour commenter, connectez-vous ou devenez membre