Lot N°551

Rover Mini “Classic 35” • 1994 CONTACTEZ-NOUS

Meilleure enchère :Pas d'enchère

Numéro du lot551

Vendeur Chribo

Vendeur particulier

Langues FR

Lieu où se trouve le lot Mantes la Ville (78), France

le plus L’une des plus rares séries spéciales de la « vraie » Mini, équipée de boiseries et de cuir

et aussi L’agrément d’un toit ouvrant « grand format »

Numéro de sérieSAXXNYADRBDO88206

Cylindrée1275 cm3

Nombre de cylindres4

Transmission Manuelle

Nombre de rapports 4

ESTIMATION 12 000 – 15 000 euros

Description

Historique

À l’approche de sa fin de vie, la Mini originelle — devenue Rover après la disparition des marques Austin et Morris — a de plus en plus délaissé son identité primitive populaire pour se décliner en une foultitude de séries limitées très souvent orientées vers l’exclusivité et le luxe. Plébiscités par la clientèle à l’époque, ces modèles sont devenus très convoités par les collectionneurs amoureux de la petite Anglaise, incollables quant aux différences souvent subtiles qui permettent de différencier ces versions spéciales en fonction des millésimes et des marchés. Adressant de sympathiques clins d’œil aux traditions séculaires des firmes britanniques les plus prestigieuses, ces voitures regroupaient fréquemment les figures imposées du prestige « made in UK » — à savoir le cuir et les boiseries, rappelant les créations artisanales telles que la Tickford élaborée en 1985 par l’ex-filiale d’Aston Martin.
Le grand âge de l’auto aurait pu constituer un sérieux handicap pour une voiture « normale », mais les responsables de Rover Group, désormais dépositaires du chef-d’œuvre d’Alec Issigonis, raisonnèrent de façon différente, et fort habile, en multipliant les versions « anniversaire » tout autant destinées à marquer l’entrée de l’auto dans la légende qu’à rappeler celle-ci au bon souvenir de la clientèle. En 1994, la « Classic 35 » participa de cette démarche, commémorant, vous l’aurez compris, la 35ème année d’existence de la Mini. Moins connue que d’autres éditions limitées, cette série, produite à seulement 200 unités dans la configuration « française » de l’exemplaire proposé à la vente, se singularise bien entendu par une dotation spécifique détaillée ci-après. Son possesseur actuel en est le propriétaire depuis avril 2019 et il a parcouru environ 200 kilomètres à son volant, sur les quelque 86000 qu’affiche l’odomètre (valeur non certifiée). Immatriculée en carte grise normale, cette voiture n’est ni garantie, ni gagée. Le dernier contrôle technique date de mai 2021 (photo 054). La documentation de bord n’est pas présente.

Extérieur

L’auto a été peinte en vert foncé lors de sa construction et elle a conservé cette nuance jusqu’à nos jours. Cependant, à l’initiative d’un propriétaire précédent et à l’instar des chromes, sa peinture a bénéficié d’une réfection effectuée par l’atelier Mini & Co à La Ciotat. À l’exception des rétroviseurs extérieurs, sa présentation est strictement conforme à l’origine, avec ses liserés décoratifs sur les flancs et le logo « Mini Classic 35 » apposé sur le panneau de coffre et les ailes arrière (photos 024, 025). Le monogramme de capot est lui aussi propre à cette série. Garnies de pneumatiques Pirelli à l’avant et Cheng Shin à l’arrière de dimensions 145/70 R12 et usés à 20 %, les jantes en alliage léger de type Minilite sont conformes à l’origine. On trouve dans le coffre une roue de secours en tôle, également montée en Pirelli, dans une dimension équivalente aux quatre autres. Le toit ouvrant en toile, à commande électrique, est pleinement fonctionnel ; il participe grandement à l’agrément d’utilisation de l’auto. Le contrôle technique mentionne une corrosion du soubassement avant.

Intérieur

L’habitacle se caractérise par sa sellerie d’origine, en cuir beige et passepoils verts ; le même cuir s’étend jusqu’aux contreportes, lesquelles arborent des applications décoratives en ronce de noyer, en harmonie avec le meuble de bord. Le volant à trois branches est gainé de cuir noir. On remarque une légère déformation de la garniture de la portière droite (photo 040). Les vide-poches de portières ne sont pas d’origine et ont été remplacés par des éléments adaptables incluant des haut-parleurs. Mis à part l’élément à affichage digital en faux bois (photo 047) supplantant l’horloge analogique d’origine, l’ensemble de l’instrumentation est fonctionnel. La voiture est équipée d’un autoradio Blaupunkt avec lecteur de CD. Le ciel de toit apparaît décousu à l’arrière droit (photo 051).

Mécanique

Animée par le quatre-cylindres BMC A-Series dans sa cylindrée de 1275 cm3, doté d’une injection monopoint et d’un catalyseur, la voiture dispose de 50 chevaux à 5000 tours/minute. Le moteur et à la boîte mécanique à quatre rapports sont d’origine et n’ont pas fait l’objet d’interventions récentes. Au printemps 2019, l’atelier My Mini Revolution, à Houdan, a procédé à une série de réparations mécaniques et électriques (photos 055 et 056).


Enchérir et commenter

Meilleure Enchère Pas d'enchère

Nombre total d'enchères 0
Nombre total de commentaires 1

Ajouter un commentaire

Pour commenter, connectez-vous ou devenez membre