Lot N°571

Delahaye 135 M Cabriolet Figoni & Falaschi • 1938

ENCHERES SUR BRING A TRAILER (BaT) :USD0 Enchères à venir

Numéro du lot571

Vendeur Cat

Vendeur particulier

Langues FR

Lieu où se trouve le lot Genval, Belgique

Le plus La grande classe, tout simplement !

Et aussi Une restauration de qualité exceptionnelle sur une base complète, saine et ‘matching numbers’

Numéro de série49170

Cylindrée3556 cm3

Nombre de cylindres6

Transmission Pré-sélective Cotal

Nombre de rapports 4

Note préliminaire : les enchères sur ce lot d'intérêt mondial se dérouleront sur le site américain Bring a Trailer Premium (BaT). Pour éviter toute confusion, nous allons suspendre cette annonce le temps des enchères sur BaT. Si vous souhaitez être tenu informé du début des enchères, faites-le nous savoir en nous écrivant à contact@leBolide.com. L'équipe leBolide se tient à votre disposition pour toute information complémentaire.

Description

Historique

Delahaye, l’une des marques pionnières de l’automobile, est créée par l’ingénieur Emile Delahaye dans sa ville de Tours en 1894. Il présente officiellement sa première voiture, mue par un moteur de sa propre création, lors de l’exposition organisée dans les jardins des Tuileries, au moment du départ de la célèbre course Paris-Bordeaux-Paris en juin 1895. Dès 1898, Emile Delahaye cède son entreprise à Georges Morane et Léon Desmarais, deux beaux-frères industriels déjà installés à Paris, rue du Banquier. La production devenue parisienne se développera régulièrement, se diversifiant à la fois sur les véhicules de tourisme de différentes puissances, mais aussi sur une large offre de véhicules utilitaires. Octobre 1934 voit apparaître au catalogue le type 135 Sport, animé par un moteur 6 cylindres de 18cv de 3,2 litres, alimenté par 1 ou 3 carburateurs, suivi le 20 mai 1935 par le 135 Compétition avec son châssis surbaissé et le moteur 6 cylindres de 20cv porté à 3,5 litres. A partir du salon de Paris 1938, l’appellation 135 M (M pour ‘Modifié’) apparaît avec quelques évolutions du châssis, et toujours le choix entre 1 ou 3 carburateurs, cette dernière version étant évidemment plus performante. Ce légendaire type 135 sera produit pendant 20 ans, de 1934 à 1954, date de la fermeture de l’usine, répondant à une polyvalence exceptionnelle, capable de gagner à la fois les 24 Heures du Mans (en 1938), deux fois le Rallye Monte-Carlo (en 1937 et 1939), de multiples Grand Prix et rallyes, mais également de remporter d’innombrables concours d’élégance, habillé par les plus grands carrossiers. Nous sommes ici en présence d’un rare cabriolet trois positions Delahaye 135 M établi sur le châssis n° 49170 de 1938 avec son moteur à 3 carburateurs et une transmission par boîte pré-sélective Cotal. Ce châssis entre dans l’atelier renommé Figoni & Falaschi de Boulogne-Billancourt le 21 mars 1938 pour un habillage exceptionnellement élégant et sobre, la carrosserie portant le n° 697. Le n° 3665 figurant dans le compartiment moteur correspond simplement au numéro de la photo prise lors de la livraison de la voiture, à comparer au numéro 3745 ci-dessous (photo 121), d’un modèle sensiblement identique livré par le même carrossier à la même période. Il était presque systématique de photographier les voitures, sous divers angles, avant leur livraison définitive. Le n° 543, frappé dans le compartiment moteur, doit très certainement correspondre à un numéro attribué par les douanes lors de l’importation en Uruguay, où 49170 est livré neuf à Robert Honnie Bidega Soriano le 9 mars 1939 et sera immatriculé K 91-303. Il faut préciser qu’à cette période, les Delahaye sont très en vogue en Amérique du Sud, notamment en Uruguay, où plusieurs seront exportées. Ce cabriolet restera dans la même famille en Uruguay jusqu’en 1989. Dans son état d’origine, préservé mais fatigué, il est alors proposé à la vente par Hector A. Mendizabal, négociant installé à Buenos-Aires en Argentine. Sa lettre descriptive datée du 21 mars 1989, adressée à un éventuel acquéreur américain, est jointe au dossier (photo 120). Finalement, la voiture est vendue en Angleterre à John Coombs, ce grand professionnel de l’automobile, qui en confira la restauration au collectionneur bien connu Peter Agg. Suit donc une très importante restauration à partir du châssis. La mécanique est entièrement reconditionnée. L’ensemble de la carrosserie, de la sellerie, de l’électricité, des chromes sera remis au plus haut niveau, en respectant scrupuleusement l’origine et en redonnant toute l’élégance à ce très beau cabriolet du juste avant-guerre. Ainsi terminé et repeint en crème et grenat, le cabriolet sera mis aux enchères le 29 juin 1992 par Sotheby’s lors de sa vente au musée de Hendon. La voiture sera acquise par Jacques Lafond, un avisé collectionneur français grand amateur de la marque. Conservant son immatriculation britannique TSK 528, elle participera à de nombreux rallyes à la grande satisfaction de son nouveau propriétaire. Elle sera aussi l’une des plus admirées à la grande exposition du Club Delahaye à Stuttgart lors du Rétro-Classics de mars 2013, parmi les 24 Delahaye exposées (photo 129). Le vendeur acquiert 49170 fin 2013, par l’intermédiaire d’un négociant réputé, et la confie immédiatement aux ateliers spécialisés de Werner Esch au Luxembourg pour une nouvelle restauration totale, terminée en 2015. Elle a peu roulé depuis, mais a fait l’objet d’un entretien suivi. La voiture se trouve actuellement en Belgique, dans les environs de Bruxelles. Elle a conservé son immatriculation anglaise et est accompagnée d’un passeport FIVA au nom de Jacques Lafond. L’équipe leBolide remercie Jean-Paul Tissot, Président du Club Delahaye, pour sa précieuse assistance dans la préparation de cette description.

Extérieur

49170 a conservé son châssis, sa carrosserie et sa mécanique d’origine ‘matching numbers’. La restauration, au départ d’un châssis mis à nu, a préservé tous les éléments qui pouvaient l’être. Repeint en bleu nuit uniforme qui lui sied parfaitement, assorti d’une capote également bleu nuit, ce cabriolet portant la signature recherchée de l’un des plus prestigieux carrossiers exulte la classe et présente exceptionnellement bien dans sa nouvelle livrée. Les jantes de 17’’ sont montées de pneus Dunlop Gold Seal neufs.

Intérieur

La carrosserie offre 4 places permettant ainsi la joie des sorties en famille. L’intérieur en cuir rouge-bordeaux est en harmonie parfaite avec l’extérieur. Quelques éléments en bois ajoutent une touche de noblesse. Le tableau de bord est complet d’une instrumentation réunissant les informations essentielles dans deux grands cadrans ronds au milieu desquels s’invite une montre.

Mécanique

La restauration a concerné la mécanique aussi bien que le châssis et l’intérieur. Un dossier de plus de 800 photos, dont quelques-unes figurent au bas de cette description, accompagne la voiture et illustre l’ampleur des travaux entrepris. Les factures, jointes au dossier (photos 112 à 119), s’élèvent à près de 300 000 euros. Cette grande-routière sera aussi à l’aise sur la route que sur les pelouses des plus grands concours d’élégance.


Enchérir et commenter

Nombre total d'enchères 0
Nombre total de commentaires 0

Enchérir

Les enchères sur ce lot d'intérêt mondial se dérouleront sur le site américain Bring a Trailer Premium (BaT). 

 Si vous souhaitez être tenu informé du début des enchères, faites-le nous savoir en nous écrivant à contact@leBolide.com. L'équipe leBolide se tient à votre disposition pour toute information complémentaire.

Ajouter un commentaire

Pour commenter, connectez-vous ou devenez membre