Lot N°592

Dodge 600 Convertible • 1986 NON VENDU

Meilleure enchère :Pas d'enchère

Numéro du lot592

Vendeur Jarod

Vendeur particulier

Langues FR

Lieu où se trouve le lot Beaumont Saint Cyr (86), France

Le plus Un cabriolet familial rare en Europe

Et aussi Deux autos pour le prix d’une !

Numéro de série1B3BV55D5GG132256

Cylindrée2200 cm3

Nombre de cylindres4

Transmission Automatique classique

Nombre de rapports 4

Estimation 9000 – 12 000 euros

Description

Historique

Le mois de novembre 1978 est une date importante dans l’histoire de la Chrysler Corporation. C’est en effet à ce moment-là que Lee Iacocca, qui venait d’être mis à la porte de chez Ford après y avoir passé une trentaine d’années, a pris la direction opérationnelle d’une entreprise alors en perdition. La liste des managers ayant authentiquement sauvé leur entreprise de la faillite se résume à quelques noms et celui qui fut l’un des pères de la Mustang originelle en fait indéniablement partie. Conçu sous l’impulsion de Iacocca et dévoilé en 1981, le principal outil du miracle se nomme « K-Car » : il s’agit d’une plateforme moderne, à traction avant et moteur transversal. C’est sur cette base que les gammes Chrysler, Dodge et Plymouth vont faire leur révolution, tournant définitivement le dos aux vieux modèles à propulsion dont l’architecture était devenue archaïque. Chez Dodge, c’est la berline Aries qui inaugure cette nouvelle approche et la 600, présentée en septembre 1982, en constitue une extrapolation plus imposante et plus luxueuse, comme le proclame son logo dont le graphisme est directement inspiré de celui de la Mercedes-Benz éponyme.
Pour sa part, la version décapotable de la 600 date du millésime 1984. Réceptionné à titre isolé en France en juillet 1999, l’exemplaire que nous vous proposons a été immatriculé pour la première fois en septembre 1986. Animée par un quatre-cylindres de 2,2 litres associé à une boîte automatique à trois rapports, cette auto a connu quatre propriétaires à ce jour. Le vendeur l’a acquise en mai 2019. Il a parcouru environ 2000 miles sur les 76624 affichés par le compteur et qu’il certifie vrais. L’auto dispose de son manuel d’utilisation. Ce lot n’est ni garanti, ni gagé. Il inclut une seconde voiture de la même série, non roulante et dépourvue de carte grise, susceptible de fournir des pièces ou de faire l’objet d’une restauration (photos 122 à 127).

Extérieur

De couleur marron et équipée d’une capote beige, l’auto a conservé sa nuance d’origine. Elle a bénéficié d’une réfection de la carrosserie et d’une peinture complète en juin 2014 réalisées par les Automobiles Sauzéennes à Sauzé-Vaussais (Deux-Sèvres). On remarque cependant des cloques en bas de la portière et du panneau latéral du côté gauche (photo 080) ainsi que des éclats de peinture au niveau du spoiler, à l’avant droit (photos 037 et 077). Usés à 30 %, des pneumatiques de marque Firestone et de dimensions 185/70 R14 garnissent les quatre jantes principales. La roue de secours logée dans le coffre est, quant à elle, de type « galette » et est équipée d’une enveloppe Goodyear. Le revêtement intérieur du capot moteur est légèrement endommagé (photo 057). Le bavolet situé sous la calandre et les phares présente une déformation partielle (photo 040), ainsi que le jonc décoratif situé à l’avant gauche, dans le prolongement du pare-chocs (photo 041).

Intérieur

Réalisée en cuir beige, la sellerie est d’origine ; le siège conducteur souffre de craquelures (photo 103). L’instrumentation est complète et le tableau de bord est agrémenté d’applications en faux bois. Le vendeur nous signale que le système de chauffage, l’air conditionné et l’autoradio, d’époque, ne sont pas fonctionnels. Les vitres avant sont commandées par des manivelles, tandis que celles de l’arrière disposent d’une commande électrique, de même que la capote. L’extrémité avant droite du pontet central présente une légère fissure (photo 99). Le sol est recouvert de moquette coordonnée aux sièges. Le haut du revêtement de la contreporte droite est détérioré en deux points (photo 110).

Mécanique

Le moteur et la transmission sont d’origine. Si cette dernière n’a fait l’objet d’aucune intervention récente, le garage Pinaudeau, à Dissay (Vienne) a procédé au remplacement de la courroie de distribution en mai 2019 puis à une vidange moteur avec remplacement du filtre en mai 2021. Le système d’échappement nécessite une réparation et n’est pas conforme à l’origine. Le dernier contrôle technique date également du mois de mai 2021.


Enchères et commentaires

Meilleure Enchère Pas d'enchère
Nombre total d'enchères 0
Nombre total de commentaires 4

Ajouter un commentaire

Pour commenter, connectez-vous ou devenez membre