Lot N°607

Chevrolet Corvette • 1954 NON VENDU

Meilleure enchère :Pas d'enchère

Numéro du lot607

Vendeur Lia57*

Vendeur particulier

Langues FR

Lieu où se trouve le lot Lipsheim (67), France

Le plus La première d’une lignée légendaire

Et aussi Rarement vue en Europe

Numéro de sérieE5450010

Cylindrée3850 cm3

Nombre de cylindres6

Transmission Automatique classique

Nombre de rapports 2

Estimation 90 000 – 110 000 euros

Description

Historique

« Just for fun ! » résumait une des premières publicités destinées à mettre la Corvette sur le chemin d’un succès commercial qui perdure encore de nos jours, tout en « torpillant » la concurrence envahissante des voitures de sport européennes sur les terres Yankee. La première Corvette, baptisée ultérieurement C1, fut présentée en 1953 à New York. Elle disposait d'un moteur Chevrolet 6 cylindres en ligne de 235ci (3850 cm3) préexistant, mais sensiblement préparé avec 3 carburateurs et une double tubulure d'échappement afin d'obtenir 150 ch. La carrosserie, quant à elle, est en fibre de verre, une solution technique avant-gardiste pour l’époque. Durant la première année de production, en 1953, seul 300 exemplaires, assemblés à la main, virent le jour. Puis l’année suivante, la fabrication fut lancée de façon industrielle et 3640 exemplaires furent produits, loin de l’importance des chiffres des versions ultérieures.
L’exemplaire présenté est l’un des tout premiers produits pour le millésime 1954, puisqu’il s’agit du 57ème ! Son actuel propriétaire, un collectionneur particulier, en a fait l’acquisition en mars 2018 auprès d’un spécialiste Texan du modèle. Ce dernier lui avait indiqué avoir déniché la voiture au Nouveau-Mexique, où elle aurait passé l’essentiel de son existence. Depuis son arrivée dans l’Hexagone, elle a parcouru près de 3000 miles sur un total affiché, et certifié par le vendeur, de 74572. Elle dispose d’une carte grise normale, n’est pas gagée et son contrôle technique sera passé après la vente.

Extérieur

Dans sa livrée « Polo white » et capote beige, combinaison proposée à l'origine et la plus répandue pour le millésime 54, la carrosserie a été anciennement repeinte. Une trace de réparation est observable sur le montant de porte conducteur (photo 041). Les soubassements sont sains et ont été traités (photos 046 à 054). La voiture est complète de ses baguettes et autres éléments chromés spécifiques au modèle. La capote est présente, tout comme les vitres amovibles. Les jantes en acier, peintes en rouge comme à l’origine, sont habillées des habituels enjoliveurs à papillon central et chaussées de pneumatiques B.F.Goodrich à flancs blancs en 6.70-15, peu usés mais anciens.

Intérieur

La sellerie en skaï rouge avec coutures blanches est conforme à la configuration de sortie d’usine. Les moquettes assorties ont été refaites. Le tableau de bord, agrémenté d’un autoradio optionnel, est complet et fonctionnel. Sous l’odomètre, on retrouve les deux commandes d’ouverture de capot, détail spécifique aux 500 premiers exemplaires produits en 1954. Le compartiment réservé à la capote lorsqu’elle est repliée est de la couleur de la sellerie, comme il se doit.

Mécanique

Le fameux 6 cylindres « Blue Flame » n° 0156615F54YG est bien de l’année 1954. Le propriétaire nous a confirmé son bon état de fonctionnement. La boîte de vitesses automatique Powerglide a été démontée suite à une fuite, afin d’être contrôlée et de remplacer tous les joints (photos 076 à 087). Ces travaux sont effectués par le vendeur lui-même et seront achevés pour le 15 juillet 2021. Les freins ont été révisés il y’a un an environ.


Enchères et commentaires

Meilleure Enchère Pas d'enchère
Nombre total d'enchères 0
Nombre total de commentaires 2

Ajouter un commentaire

Pour commenter, connectez-vous ou devenez membre