Lot N°666

Ford Escort Mexico • 1970

Mise à prix:24 000 € Démarre le 24/09/2021 à 11:30

Numéro du lot666

Vendeur FORD

Vendeur particulier

Langues FR

Lieu où se trouve le lot Thimister-Clermont, Belgique

le plus Une authentique Escort Mexico ayant fait l’objet d’une préparation ‘rallye’ en 2020

et aussi Eligible aux compétitions historiques et prête à courir

Numéro de sérieBFATMT00118

Cylindrée1601 cm3

Nombre de cylindres4

Transmission Manuelle

Nombre de rapports 4

ESTIMATION 36 000 - 45 000 euros

Description

Historique

Présentée dans les derniers jours de 1967, l’Escort revêtait une importance toute particulière pour la toute nouvelle entité baptisée « Ford of Europe », qui rassemblait dorénavant en une structure unique les filiales allemande et britannique de la firme. Ainsi, pour la première fois de son histoire sur le Vieux Continent, Ford proposait un modèle identique au Royaume-Uni comme ailleurs. Bien plus ambitieuse que l’Anglia à laquelle elle succédait outre-Manche, l’Escort se présentait sous la forme d’une petite familiale d’un peu plus de quatre mètres de long conçue sous la férule du designer Harris Mann. Le profil « Coke bottle » très en vogue à l’époque a conféré à la nouvelle Ford une bonne part de son dynamisme stylistique, manifestement défini en opposition à la proverbiale austérité de l’Opel Kadett, l’une de ses principales rivales sur le marché encore balbutiant des compactes européennes. De son côté, la fiche technique de l’engin reprenait des solutions éprouvées, comme en témoignent le maintien de la transmission aux roues postérieures et de l’essieu arrière rigide au moment où, en France, la Peugeot 204 et la Simca 1100 s’en remettaient déjà à la traction avant et aux quatre roues indépendantes.
En revanche, l’Escort allait très vite démontrer des aptitudes sportives d’un tout autre registre, Ford ayant décidé d’engager l’auto en compétition et de développer la gamme des versions routières vers le haut, avec des moteurs brillants et un accastillage suggestif selon une formule qui, à certains égards, annonçait déjà la mode des GTI. De la sorte, après la victoire de l’équipage Mikkola/Palm lors du rallye Londres-Mexico de 1970, on vit opportunément apparaître une Escort « Mexico », dont le typage ne se bornait pas à une décoration évocatrice ou à un équipement enrichi, mais se destinait aux amateurs de conduite, voire même de pilotage, qui lui réservèrent un excellent accueil. Bénéficiant d’un moteur 1600 cm3 et d’une caisse renforcée, la Mexico fut produite à un peu plus de 10 000 exemplaires jusqu’en 1974. La voiture que nous vous présentons ici possède la conduite à droite. Vendue neuve en Angleterre, elle date de 1970 et son possesseur actuel (le troisième) l’a acquise en avril 2003. Il a parcouru environ 30000 miles à son volant, sur les 36255 qu’affiche le totalisateur (valeur non certifiée). Il s’agit du 118e exemplaire produit par le mythique atelier de Boreham, où furent élaborées toutes les Escort de compétition jusqu’au milieu de la décennie 70. Ni gagée, ni garantie, cette rarissime Mexico certifiée « AVO » (pour Advanced Vehicle Operations) dispose d’un certificat d’immatriculation belge.

Extérieur

Peinte en rouge « Carnival Red » conforme à sa nuance d’origine, l’auto a été entièrement restaurée en novembre 2020 par les soins de son possesseur actuel qui a notamment appliqué un traitement protectif de grande qualité sur l’entièreté du dessous de la voiture, dont le plancher a subi une réfection complète et dont les éléments mécaniques ont été, de surcroît, intégralement repeints. Elle présente la décoration traditionnelle spécifique aux versions Mexico. Elle est équipée d’un jeu de jantes en alliage léger Minilite de 13 pouces de diamètre, dont l’une présente la trace d’un léger choc (photo 028). Elles sont garnies de pneumatiques de marque Toyo strictement neufs. La roue de secours logée dans le coffre est semblablement dotée ; elle avoisine un jerrycan d’époque porteur du logo « Mexico » reprenant la même sérigraphie que les décorations de la carrosserie. Préparé pour le rallye, cet exemplaire dispose également de quatre projecteurs longue portée Cibié, d’un feu antibrouillard à l’arrière et de bavettes montées à proximité des quatre roues.

Intérieur

La préparation rallye s’est étendue à l’habitacle, qui a été profondément modifié ; il dispose ainsi d’un arceau-cage, d’un extincteur, d’un coupe-circuit, d’une paire de sièges baquets, d’un repose-pieds et d’un lecteur de cartes pour le navigateur, d’un chronomètre, d’une horloge et d’un « trip master » de marque Brantz fixés sur le meuble de bord, qui a toutefois conservé sa décoration en faux bois. L’équipage dispose également de deux manomètres complémentaires, dédiés à la température d’eau et à la pression d’huile. La console centrale a été entièrement réaménagée afin d’accueillir une série d’interrupteurs destinés à faciliter le contrôle des fonctions de la voiture en course. Pour sa part, le volant griffé « RS » est d’origine. La banquette arrière est occupée par un bac à casques de marque OMP (photo 065).

Mécanique

Le moteur a été remplacé mais sa base est conforme au type d’origine ; il a néanmoins subi une préparation ayant porté sa puissance de 86 à 125 chevaux, tandis qu’une plaque métallique assure sa protection au niveau du soubassement de l’auto (photo 051). De plus, une barre anti-rapprochement a été montée sous le capot. La boîte manuelle à quatre rapports n’a fait l’objet d’aucune intervention.


Enchérir et commenter

Enchères non commencées
Nombre total d'enchères 0
Nombre total de commentaires 2

Enchérir

Temps restant
Pendant les deux dernières minutes des enchères, l'horloge se réinitialise à deux minutes après chaque nouvelle enchère. Cela se répète jusqu'à ce qu'il n'y ait plus d'enchère et que la vente se termine.

Fin des enchères 04/10/2021 11:30:00

Ajouter un commentaire

Pour commenter, connectez-vous ou devenez membre