Lot N°684

Ford Anglia Sportsman • 1965

Mise à prix:4 000 €

Numéro du lot684

Vendeur RN7 Historique

Vendeur particulier

Langues FR

Lieu où se trouve le lot Mont Sainte Aldegonde, Belgique

les plus La version Sportsman deLuxe et son style made in USA

et aussi Un moteur exceptionnel à l’origine de nombreux succès sportifs

Numéro de sérieCN22EK31737

Cylindrée997 cm3

Nombre de cylindres4

Transmission Manuelle

Nombre de rapports 4

ESTIMATION 10 000 – 15 000 euros

Description

Historique

Lorsque les têtes pensantes de Ford commencèrent à plancher sur l'Anglia, leur idée maîtresse était de produire une petite voiture légère - moins de 800 kg - destinée au marché britannique en la dotant de traits de caractères issus des modèles de luxe américains. Tranchant radicalement avec les lignes arrondies de sa devancière homonyme de 1953, la 100E, l'Anglia 105E/106E apparue en 1959 se distinguait par une calandre très large intégrant les clignotants (version deLuxe), des optiques de phares rondes proéminentes, des ailes arrière saillantes - certes moins imposantes que sur les grosses berlines d'outre Atlantique - et une lunette arrière inversée. Cette dernière n'était pas sans évoquer le design du prototype Balboa X dévoilé par Packard en 1953. Ford s'en inspira pour la Mercury D528 (1955) et la Lincoln Continental (1958). Plus tard, la Ford Consul et aussi, parmi d’autres, la Citroën Ami 6 avec sa légendaire silhouette en Z, reprendront ce concept. L'Anglia est dotée d'un moteur 4 cylindres en ligne supercarré de 997 cm3 développant 37,5 ch à 5000 tr/mn, lequel servit de base à la motorisation de voitures de sport et de compétition.
Le style made in USA de l'époque est encore plus flagrant sur la version Sportsman deLuxe de l'Anglia, fabriquée dans l'usine Ford d'Anvers pour la clientèle belge. La roue de secours était installée à l'extérieur, logée sur le pare-choc arrière. L'exemplaire proposé se présente dans cette déclinaison. Il a été vu dans l'émission de télévision "Des racines et des ailes" sur France 3 et a participé au Rallye Route Nationale 7 Historique en Bretagne en 2016. Il a également été récompensé par le premier prix du concours d'élégance de Charleroi en 2019. Mise en circulation en 1965, cette Anglia se trouve en Belgique, où le certificat d'immatriculation de collection est établi au nom du vendeur. Celui-ci l’a acquise en novembre 2013 et en est le troisième propriétaire. Le compteur affiche 53000 km, fiables aux dires du vendeur qui en a parcouru environ 10000. Un dossier complet des interventions effectuées depuis 2013 et les manuels du constructeur sont fournis. Le véhicule a stationné dans un garage fermé, n'a pas été soumis au contrôle technique et n'est ni gagé ni couvert par une garantie.

Extérieur

Les couleurs rouge et blanche sont d'origine mais des travaux de peinture ont été menés à bien. Depuis l'achat de la voiture en 2013, la carrosserie n'a fait l'objet d'aucune intervention. Le vendeur ne signale ni corrosion ni dégâts, hormis une petite rayure au bord de l'aile avant droite (photo 068). Un feu antibrouillard carré (photo 023) a été installé à l'arrière gauche pour mettre la voiture en conformité avec la législation belge. Les jantes de 13 pouces sont d'origine, ainsi que les enjoliveurs. Les faux rayons chromés visibles sur certaines photos (013 entre autres) ne sont actuellement pas montés mais sont fournis. Les pneumatiques sont des Vredestein 155/60 R 13 ornés de flancs blancs thermoformés, dont le profil restant est d'environ 80%. Une roue de secours identique chaussée d'un pneu neuf prend place dans le coffre (le modèle original n'en était pas pourvu) et s'ajoute à celle située à l'extérieur, dont le pneu est différent mais également neuf et d'origine.

Intérieur

L'intérieur est lui aussi d'origine avec une sellerie et des garnitures en similicuir rouge, couleur dominante dans l'habitacle. Les sièges, dont la patine est conforme à l'âge du véhicule, présentaient de petites imperfections (déchirures sur le côté du dossier conducteur - photo 066) auxquelles il a été remédié (photo 065). Spartiate, la planche de bord comprend tous les instruments et commandes de l'époque en état de fonctionnement. Un extincteur prend place sous le tableau de bord.

Mécanique

Le moteur - matching number - et la boîte de vitesses manuelle à quatre rapports sont d'origine et n'ont pas nécessité d'intervention autre que l'entretien courant régulier (fluides, filtres, vis platinées, condensateur, etc…). Cependant, en prévision de longs déplacements, certaines pièces ont été remplacées: la dynamo - y compris charbons et roulements -, les amortisseurs avant et arrière, l'échappement complet (en inox), le radiateur, le réservoir, les Durits, la pompe à eau, le maître-cylindre de frein et d’embrayage, la tête de delco et les câbles de bougies. Par ailleurs, les tambours de freins ont été rectifiés. L'entretien le plus récent date de 2021 et a concerné la vidange annuelle, le graissage et l'allumage.


Enchérir et commenter

Enchère en cours Pas encore d'enchère
Nombre total d'enchères 0
Nombre total de commentaires 1

Enchérir

ENCHÈRE EN COURSPrix de départ : 4 000 €
Lorsqu'un enchérisseur porte une enchère inférieure au prix de réserve, il en est informé. Il peut alors surenchérir sur lui-même jusqu'à atteindre le prix de réserve. Cela explique les enchères successives par un même enchérisseur.
Lorsque deux enchérisseurs portent une enchère automatique avec le même plafond, les deux enchères, identiques, seront affichées et celle qui sera retenue sera celle reçue en premier.

Temps restant
Pendant les deux dernières minutes des enchères, l'horloge se réinitialise à deux minutes après chaque nouvelle enchère. Cela se répète jusqu'à ce qu'il n'y ait plus d'enchère et que la vente se termine.

Fin des enchères 01/10/2021 11:30:00

Entrez votre enchère
OU
Entrez votre plafond

Ajouter un commentaire

Pour commenter, connectez-vous ou devenez membre