Lot N°893

Triumph Dolomite Sprint • 1978 VENDU

Meilleure enchère:11 000 €

Numéro du lot893

Vendeur Tchoa

Vendeur particulier

Langues FR

Lieu où se trouve le lot Sospel (06), France

Le plus Etat de conservation d’origine exceptionnel, rare version pour le marché français

Et aussi Historique limpide, 50843 km d’origine justifiés par le dossier d’entretien

Numéro de sérieVA26711LDLO

Cylindrée1998 cm3

Nombre de cylindres4

Transmission Manuelle

Nombre de rapports 4+overdrive

Estimation 15 000 – 20 000 euros

Description

Historique

« Triumph Dolomite Sprint : 1ère en classe 2L Groupe 1 – Championnat de France des Circuits 1976 ». C’est ainsi que Triumph vantait dans l’hexagone les mérites de la version sportive de sa berline haut de gamme. Présentée au Salon de Londres en octobre 1971, la Dolomite propose un niveau d’équipement élevé et des performances honorables pour sa catégorie, mais pas suffisamment pour concurrencer sa rivale directe, la BMW 2002. Ainsi, très rapidement, le bureau d’études se penche sur le 4 cylindres qui voit sa cylindrée passer de 1854 cm3 à 1998 cm3, mais surtout, adopte une nouvelle culasse à 16 soupapes et arbre à cames en tête imaginée par l’ingénieur Len Dawtrey. Désormais, la puissance est de 127cv DIN, les performances sont en nets progrès et nécessitent une boîte de vitesses mieux étagée ; c’est celle de la Stag qui sera retenue. La tenue de route fait également l’objet d’une attention particulière avec des trains roulants durcis et mieux guidés. Extérieurement, La Sprint se reconnaît à son toit en vinyle, son petit spoiler avant, sa calandre, ainsi que sa poupe noire, ses jantes en alliage léger, ou encore son échappement à double sortie. Présentée en juin 1973, elle poursuivra sa carrière jusqu’en 1980 et participera à de nombreuses compétitions sans avoir à rougir face à la concurrence. L’exemplaire présenté est une rare version destinée au marché français, livrée neuve à Monaco et immatriculée le 23 novembre 1978. Il n’a connu que 4 propriétaires, tous monégasques, depuis l’origine et n’a parcouru que 50843 km depuis sa sortie d’usine, ainsi qu’en témoigne le dossier d’entretien qui remonte à sa toute première révision, en janvier 1979. Son actuel propriétaire, un collectionneur particulier, en a fait l’acquisition en janvier 2007 et a depuis parcouru environ 5000 km à son volant. Cette Sprint, toujours immatriculée à Monaco, affichait 50193 km lors de son dernier contrôle technique effectué le 10 octobre 2014. Ce dernier devra être repassé. Libre de tout gage, cet exemplaire dans un état de conservation rare est accompagné de ses manuels ainsi que de son cric d’origine.

Extérieur

La carrosserie a conservé sa teinte blanche (référence NMC) d’origine et n’a jamais été repeinte. La peinture noir mat des bas de caisse est légèrement passée (photos 006 et 016). Les soubassements sont très sains (photos 086 à 122) et n’affichent que quelques points de rouille superficielle au niveau des planchers et de la jupe arrière (photos 113, 114, 115 et 120), absolument normaux pour une voiture en état d’origine. Les ouvrants sont bien alignés et seul le coffre souffre de deux petits enfoncements (photo 053). La voiture est complète de ses baguettes, badges et accessoires spécifiques au modèle ; le toit en vinyle est en bon état d’origine. Les jantes en alliage, elles aussi spécifiques, sont en état d’origine. Elles sont chaussées de pneus Michelin Energy 175/70R13 qui datent de 2013 et dont l’usure est d’environ 10%. Une paire de feux antibrouillard rectangulaires placés sous le pare-chocs avant complètent les équipements de série. Enfin, détail amusant, la vitre de custode arrière gauche comporte encore un autocollant du Grand-Prix de Monaco 1978.

Intérieur

La sellerie, qui mêle tissus gris foncé et similicuir noir, porte la référence C11 qui désigne la couleur noire. En état d’origine, elle est bien préservée, sans déchirure ni trace d’usure prononcée. Seules les garnitures de panneaux de portes font des plis venus avec le temps (photos 123 à 127). Les moquettes bouclées au sol sont d’origine et assorties à la sellerie. La planche de bord est, quant à elle, complète et conforme à l’origine, complétée d’un tripmaster fixé sur la trappe de boîte à gants. L’interrupteur de feux antibrouillard a été ajouté à gauche de l’autoradio de série et un volant 3 branches Moto-Lita à jante en bois a remplacé l’élément d’origine qui sera fourni avec la voiture. L’ensemble des équipements de bord est fonctionnel.

Mécanique

Le compartiment moteur est en état d’origine, conforme au kilométrage de la voiture. Le propriétaire nous a confirmé que le moteur fonctionnait bien. De nombreuses factures témoignent de vidanges régulières et en 2014, les durites de refroidissement ont été remplacées ainsi que la courroie accessoire. Un réglage de la carburation a été effectué plus récemment. La boîte de vitesses à 4 rapports + overdrive sur les deux derniers rapports est conforme au modèle de série pour ce millésime. Du côté des trains roulants, 4 amortisseurs réglables ont été montés en avril 2004 et le mois précédent, les silentblocs de barres de tirants de chasse ont été changés ; cette opération sera à renouveler en même temps que tous les silentblocs du train avant. Les rotules supérieures de direction ont été remplacées en 2002, les soufflets des rotules inférieures seront à renouveler également. Enfin, la ligne d’échappement a été refaite en inox il y’a peu.


Enchérir

Meilleure Enchère 11 000 € par Solido

Réserve non atteinte

Nombre total d'enchères 15
Nombre total de commentaires 7

Ajouter un commentaire

Pour commenter, connectez-vous ou devenez membre