Lot N°913

AC Ace Bristol, moteur D2 • 1960

Mise à prix:0 €

Numéro du lot913

Vendeur Amédée

Vendeur professionnel

Langues FR, GB

Lieu où se trouve le lot Monaco, Monaco

Le plus Prête à prendre la route !

Et aussi Eligible à de très nombreux événements

Numéro de sérieBEX1160

Cylindrée1971 cm3

Nombre de cylindres6

Transmission Manuelle

Nombre de rapports 5 (voir texte)

Estimation 340 000 – 380 000 euros

Description

Historique

La période de l’après-guerre est propice à la relance de la production automobile européenne. Ainsi, nombre de constructeurs proposent de nouveaux modèles sportifs qui ne tardent pas à être engagés dans les plus grandes compétitions. Les marques britanniques n’y font pas exception. A l’image des plus prestigieuses d’entre-elles : Aston Martin, Jaguar, Austin Healey, MG, Triumph... Parmi ces fleurons, AC Cars connaît un nouvel élan grâce à l’arrivée dans sa gamme d’une sportive particulièrement élégante et racée qui va établir la réputation de la marque. Présenté au Motor Show de Londres à la fin de l’année 1953, ce nouveau modèle baptisé Ace bénéficie d’un châssis tubulaire léger élaboré par le brillant ingénieur anglo-portugais John Tojeiro dont les réalisations se révèlent particulièrement efficaces en compétition. Dotée de quatre roues indépendantes et habillée d’une carrosserie spider deux places en aluminium qui n’est pas sans rappeler la Ferrari 166 MM et la Siata 208, l’Ace est motorisée par le bloc 6 cylindres de la marque développant 103 chevaux, dont la conception est antérieure au conflit. Conscient de la nécessité d’équiper sa dernière-née d’un moteur plus moderne et performant, le constructeur passe un accord en 1956 avec Bristol qui a récupéré, au titre des dommages de guerre, le très innovant moteur M328 6 cylindres en ligne, 1971 cm3 à chambres de combustion hémisphériques et soupapes en V qui, dès 1936, animait les véloces BMW 328. Installé dans le roadster anglais, il est alimenté par trois carburateurs Solex double corps inversés et délivre 120 chevaux qui permettent une accélération de zéro à 100 km/h en 9 secondes et une vitesse de pointe de 187 km/h. Bristol s'engage également à fournir sa boîte de vitesses (type 100) à AC Cars, bien supérieure à la mécanique « maison ».

En 1957, une AC Ace Bristol est engagée aux 24 Heures du Mans et prouve ses exceptionnelles qualités de fiabilité et de performance. Menée par l’équipage Ken Rudd et Peter Bolton, la petite Anglaise se hisse à la 10ème place du classement général, intercalée entre de nombreuses voitures d’usine, avec une moyenne de 157,52 km/h et une vitesse de pointe de 209 km/h dans les Hunaudières. Le modèle s’illustrera également dans l’épreuve mancelle les années suivantes, notamment avec à une remarquable 7ème place lors de l’édition 1959. Cette année-là, la course est remportée par un certain Carroll Shelby au volant d’une Aston Martin DBR1. Le Texan ne manquera pas de se souvenir de la performance de la petite AC et ouvrira, quelques années plus tard, un nouveau chapitre de l’histoire de la marque avec la mythique Cobra. De ce fait, l’Ace Bristol occupe une place importante et déterminante dans l’aventure de la marque.

L’exemplaire proposé (BEX1160) par leBolide.com est l’un des 463 exemplaires assemblés avec le moteur Bristol sur une production totale de 724 Ace toutes motorisations confondues. Livré neuf en conduite à gauche à New York, avec une carrosserie de couleur blanche, il est immatriculé pour la première fois le 16 juin 1960. Il sera retrouvé dans les années 1980 équipé d’un moteur V8. Toujours est-il que le moteur d’origine a été conservé et qu’il retrouve sa place lors de la restauration de la voiture réalisée dans les années 1990 par un spécialiste britannique reconnu : Brian Classic. 

Proposée par un professionnel monégasque réputé, la voiture possède son certificat d’immatriculation ‘collection’ et n’est pas gagée. 

Extérieur

La carrosserie possède ses ouvrants avant et arrière d’origine numérotés 1160. La peinture de couleur rouge sombre métallisée date de sa restauration dans les années 1990 et présente une belle patine générale et homogène. Une inspection méticuleuse fait apparaître de légers éclats de peinture sur la face avant (photo 018), sur une arche de roue (photo 091) et au sommet de la porte droite (photo 093). Le bas d’aile avant droit a subi un choc (photo 095 et 096). On note également deux perçages sur le capot de la malle arrière (photos 020 et 021), ainsi que deux légers enfoncements. Le pare-brise est endommagé dans son coin inférieur gauche (photo 094). L’examen de l’important dossier photographique permet de constater que les soubassements de la voiture ne présentent pas de traces de chocs, de déformation et de corrosion importante. Les jantes à rayons sont équipées de pneus Dunlop Racing affichant un taux d’usure de 20%. Le pneu de la roue de secours est de profil différent. La voiture est livrée avec ses déflecteurs latéraux de pare-brise, ainsi que son couvre-tonneau (photo 054). L’outillage d’origine (cric, manivelle et maillet) est présent à bord.

Intérieur

La sellerie en cuir noir est de très belle facture. On remarque des traces d’usage sur le côté gauche du siège baquet conducteur. L’instrumentation du tableau de bord est complète, conforme à l’origine et, d’après les affirmations du vendeur, en parfait état de fonctionnement, montre comprise. La vitre de la jauge du carburant présente des traces de corrosion (photo 108). Enfin, le tachymètre d’origine en miles/h a été remplacé par un compteur gradué en km/h. (photo 108).

Mécanique

Le moteur « matching number » (photos 035 et 037) a récemment bénéficié d’une révision mécanique complète chez le spécialiste français de la marque. Les taux de compression ont été contrôlés et sont corrects. Lors de la restauration, un ventilateur électrique a été ajouté et la pipe d’échappement remplacée par une en inox. Le tube d’échappement présente une partie corrodée qui devra vraisemblablement être réparée ou changée pour profiter au mieux de la sonorité du 6 cylindres Bristol (photo 086). Une boîte à 5 rapports (Alfa Romeo) est actuellement installée, mais sa boîte de vitesses d’origine à 4 rapports (sans overdrive) est livrée avec la voiture. Cet exemplaire d’AC Ace Bristol bénéficie de l’option freins à disques à l’avant disponible à l’époque.


Enchérir et commenter

Enchère en cours Pas encore d'enchère

Nombre total d'enchères 0
Nombre total de commentaires 5

Enchérir

ENCHÈRE EN COURSPrix de départ : 0 €
Lorsqu'un enchérisseur porte une enchère inférieure au prix de réserve, il en est informé. Il peut alors surenchérir sur lui-même jusqu'à atteindre le prix de réserve. Cela explique les enchères successives par un même enchérisseur.
Lorsque deux enchérisseurs portent une enchère automatique avec le même plafond, les deux enchères, identiques, seront affichées et celle qui sera retenue sera celle reçue en premier.

Temps restant
Pendant les deux dernières minutes des enchères, l'horloge se réinitialise à deux minutes après chaque nouvelle enchère. Cela se répète jusqu'à ce qu'il n'y ait plus d'enchère et que la vente se termine.

Fin des enchères 30/05/2022 11:30:00

Entrez votre enchère
OU
Entrez votre plafond

Ajouter un commentaire

Pour commenter, connectez-vous ou devenez membre