Lot N°914

Alfa Romeo Spider 2000 Quadrifoglio Verde • 1990

Meilleure enchère:17 000 €

Numéro du lot914

Vendeur Mar76

Vendeur particulier

Langues FR

Lieu où se trouve le lot Monaco, Monaco

Le plus Le meilleur des deux mondes : le charme des sixties couplé à une mécanique modernisée

Et aussi Une très belle et originale combinaison de couleurs

Numéro de sérieZAR11500006003344

Cylindrée2000 cm3

Nombre de cylindres4

Transmission Manuelle

Nombre de rapports 5

Estimation 19 000 – 25 000 euros

Description

Historique

« C’est une voiture très indulgente ! Très jolie également… » : voilà en quels termes Steve McQueen résumait parfaitement l’esprit de la nouvelle Alfa Romeo Spider Duetto dès l’été 1966, alors qu’il avait été invité à en faire l’essai pour le magazine « Sports Illustrated ». Il avait effectivement fallu une bonne dose de talent pour dessiner une digne héritière à l’élégante Giulietta Spider et Battista Pininfarina s’était acquitté de cette tâche avec brio, en offrant au nouveau Spider de la marque milanaise une ligne intemporelle qui allait être commercialisée pendant près de 30 ans, au gré de plusieurs vagues de modifications esthétiques. En effet, après sa présentation au Salon de Genève de mars 1966, le « Duetto » connut une première évolution notable, en 1969, lorsque la partie arrière de la carrosserie, en forme d’os de seiche, fut tronquée (elle devint alors « coda tronca »). Puis, en 1983, une troisième série baptisée « Aerodinamica » se distingua notamment par l’adoption d’appendices aérodynamiques, tels qu’un becquet et un spoiler, ou encore des pare-chocs plus volumineux. La quatrième et dernière série, lancée en 1990, se chargea d’harmoniser et de moderniser ces différentes évolutions, notamment avec des boucliers et des bas de caisse redessinés, de nouveaux feux arrière, mais également un intérieur revisité. L’incontournable 4 cylindres à double arbre à cames en tête disposait dorénavant de l’injection et développait près de 130 chevaux dans sa version 2 litres, tandis que le freinage était confié à quatre disques et que la direction recevait une assistance. La synthèse proposée par cette série est aujourd’hui encore très appréciée. Le Spider a tiré sa révérence en 1993 au profit d’un modèle qui, s’il en a conservé le nom, a adopté une ligne résolument différente. 

L’exemplaire présenté appartient à la quatrième série et fut immatriculé neuf en Belgique le 9 avril 1990. L'historique de la voiture est connu et fait apparaître trois propriétaires depuis l’origine ; elle affiche aujourd’hui un peu moins de 25000 kilomètres au compteur. Son actuelle propriétaire en a fait l’acquisition en France en mai 2017 et a depuis parcouru environ 4000 kilomètres à son volant. Ce Spider est aujourd’hui immatriculé à Monaco, et dispose d’un contrôle technique valide effectué le 25 février 2022. Libre de tout gage et non garanti, cet élégant cabriolet est accompagné d’un manuel de réparation et de son complément, d’un dossier de factures dont la plus ancienne date de 2007 et d’une housse réalisée sur mesure, avec le logo Alfa Romeo.

Extérieur

L’élégante ligne Pininfarina est ici mise en valeur par le « grigio chiaro » métallisé, une couleur d’origine qui a été conservée lorsque la voiture a été repeinte en 2017 par Euro Carrozzeria à Vintimille. Nous avons relevé quelques éraflures sur les pare-chocs avant (photos 041, 044, 045, 049) et arrière (photo 009, 055). Une légère corrosion commence à apparaître sur le bas de l’aile arrière droite, au-dessus de la baguette de bas de caisse (photo 096) et sur le bas de l’aile avant gauche (photo 087). La capote en toile noire a quant à elle été remplacée en 2005, fournie par les Établissements De Witte en Belgique, et s’avère en excellent état, incluant le plastique de lunette arrière, tandis que le couvre-capote est assorti à la sellerie. Les soubassements sont en état d’origine et sains (photos 103 à 132). Les jantes en alliage sont conformes au millésime et présentent quelques marques de frottement (avant gauche, photo 087, avant droite, photo 093, arrière gauche, photo 089 et arrière droit, photo 096). Elles sont chaussées de pneumatiques Good Year Vector 4 Seasons en 195/60 R15, dont l’usure générale est d’environ 10 %, tandis que la roue de secours dispose d’un Pirelli P8 ancien, de même dimension. Les badges « Alfa Romeo » et « Spider 2.0 », apposés d’origine de part et d’autre de la plaque d’immatriculation arrière, sont manquants.

Intérieur

La sellerie est en état d’origine et mêle avec succès le cuir et l’alcantara beige, seule l’assise du siège conducteur présente une légère usure, sans déchirure (photo 135). Les moquettes assorties sont protégées par des surtapis portant le logo Alfa Romeo. Le tableau de bord est complet et conforme à la configuration d’origine ; l’ensemble de l’instrumentation est fonctionnel, incluant l’autoradio Pioneer à lecteur de cassettes. Le volant est d’origine et la casquette du tableau de bord n’est pas fissurée par la chaleur. La poignée de frein à main est endommagée (photo 165) et le carter en plastique qui intègre le Neiman devra être remis en place (photo 163).

Mécanique

Le compartiment moteur est en état d’origine, bien conservé et sans trace de fuite au niveau du carter inférieur (photos 104 et 106). La voiture a bénéficié en février 2022 d’un contrôle des niveaux, puis d’un réglage des trains roulants et d’un équilibrage des pneumatiques par les Établissements Serrecchia Pneumatici de Vintimille (photo 193) avant de satisfaire au contrôle technique monégasque. Un coupe-circuit a été installé à côté de la batterie, dans le coffre. La boîte de vitesses et le pont sont également exempts de fuites (photos 121 et 122).


Enchérir

Nombre total d'enchères 8
Nombre total de commentaires 1

Ajouter un commentaire

Pour commenter, connectez-vous ou devenez membre