Lot N°93

Volkswagen Coccinelle 1600 • 2003

Prix de départ:9 000 €

Numéro du lot93

Vendeur TVW

Vendeur particulier

Langues FR

Lieu où se trouve le lot Perwez Belgique

A savoir L’une des dernières Coccinelle produites

Le plus Un seul propriétaire et 9847 km d’origine

Numéro de série3VWS1A1BX4M904790/17

Cylindrée1600

Nombre de cylindres4

Transmission Manuelle

Nombre de rapports 4

Description

Historique

Il est bien question ici d’une légende, unique dans l’histoire de l’automobile. Née peu avant-guerre, sur les principes de Ferdinand Porsche et suivant le dessin du styliste Erwin Komenda, celle qui devra son nom usuel à sa forme de scarabée (Beetle en anglais, Coccinelle chez nous) est connue de tous, partout dans le monde. Durant sa carrière, d’une longévité exceptionnelle, la Cox a su évoluer tout en gardant les mêmes principes de base : moteur 4 cylindres à plat, refroidi par air, placé en porte-à-faux arrière. Mais tout a une fin et, le 30 juillet 2003, à 9h05, sortait la der des der de l’usine de Puebla, à 110 km de Mexico. La dernière de 21.529.464 unités…
Chez Volkswagen, on a célébré l’événement en créant une édition spéciale et limitée à 3000 exemplaires dont fait partie le présent véhicule. Pas plus de 450 ou 500 unités ont été importées en Europe, dont 200 par D’Ieteren en Belgique, où cette Coccinelle a été vendue neuve et immatriculée le 24 décembre 2003, comme un joli cadeau de Noël. Depuis, elle a toujours été préservée dans un garage fermé par son seul et unique propriétaire. Réduit, le kilométrage de 9.847 km atteste d’une utilisation de loisir. Comme en témoigne son carnet, les entretiens ont été effectués chez l’importateur D’Ieteren. Le certificat d’immatriculation belge est au nom du vendeur. Le véhicule est libre de tout gage.

Extérieur

Encore très récente, cette « Ultima Edición » de la mythique Coccinelle est dans un état d’origine quasi parfait : ni accidents, ni retouches à cette peinture bleu ciel si caractéristique du modèle. On notera cependant un infime bosselage latéral au marchepied droit.
De type BF Goodrich Silvertown à carcasse radiale, les élégants pneus à flanc blanc sont quasi neufs.
Les jantes en acier sont de couleur assortie à la carrosserie, rehaussées des traditionnels enjoliveurs chromés portant l’emblème de la marque de Wolfsburg. Comme les pare-chocs avant et arrière, comme les pourtours de phares, ces quatre enjoliveurs sont intacts et bien brillants. Ce n’est pas le cas des poignées de portières et de malle avant, ni des deux rétroviseurs extérieurs qui sont piqués (photos 023, 030, 090, 091).
Cette Cox de dernière génération est équipée d’une alarme antivol.

Intérieur

À l’instar de l’extérieur, l’habitacle est totalement d’origine. Les sièges en tissu gris clair sont quasi neufs. Il y a toutefois une auréole sur le coussin du siège avant droit (photo 098). On notera les rappels caractéristiques de bleu ciel sur le tableau de bord ainsi que la boîte à gants. Basique, l’instrumentation reflète une délicieuse allure rétro. De marque Panasonic, l’autoradio n’est pas d’origine, et son code d’allumage a été égaré.
Étant donné l’impossibilité de mettre des ceintures de sécurité à l’arrière, le véhicule a été immatriculé sous un régime de l’homologation spécifique en 2 places. On distingue une auréole sur cette fausse banquette (photos 117, 118).
Sont fournis avec le véhicule : le jeu de deux clés de contact, la trousse à outils d’origine, la roue de secours identique à celles qui sont montées sur le véhicule, ainsi que le manuel d’utilisation en espagnol (Manual de Instrucciones). L’auto est accompagnée d’une intéressante documentation historique, revues, DVD, etc.

Mécanique

Dernière évolution du Volkswagen 4 cylindres à plat, refroidi par air, le moteur affiche une cylindrée de 1584 cc et délivre une puissance de 37 kW (50ch). D’une robustesse légendaire, ce moteur, au très faible kilométrage, dispose d’un catalyseur selon les spécifications européennes sous lesquelles le véhicule a été importé. Le compartiment moteur est d’une propreté sortie d’usine.
Ni le moteur, ni la transmission n’ont subi de réparations. Ils ont toujours bénéficié des entretiens prévus et des révisions nécessaires pour le contrôle technique annuel. Le tout a toujours été effectué dans un garage D’Ieteren, importateur de la marque. La dernière révision date de décembre 2018, le contrôle technique de 2019, et le certificat est vierge depuis l’origine. Les cartons que l’on voit attachés sous la voiture l’ont été préventivement afin de protéger le carrelage de l’endroit où elle est conservée de petites fuites d’huile que l’on observe parfois sur ce modèle (photos 079, 080).


Enchères et commentaires

Enchère en cours Pas encore d'enchère
Nombre total d'enchères 0
Nombre total de commentaires 2

Enchérir

Pour enchérir, connectez-vous ou devenez membre

Ajouter un commentaire

Pour commenter, connectez-vous ou devenez membre