Lot N°984

Volkswagen Karmann Ghia Coupé Type 14 • 1972

Mise à prix:0 € Enchères à venir

Numéro du lot984

Vendeur PAT59

Vendeur particulier

Langues FR

Lieu où se trouve le lot Wervicq Sud (59), France

Le plus Vendue neuve en France, kilométrage d’origine justifié par le dossier d’entretien

Et aussi Coloris typiquement seventies

Numéro de série1432225864

Cylindrée1584 cm3

Nombre de cylindres4

Transmission Manuelle

Nombre de rapports 4

Estimation 21 000 – 26 000 euros

Description

Historique

C’est à l’aube des années 50, alors que la production de la coccinelle est en augmentation constante, que Volkswagen envisage de créer une variante d’allure plus sportive à sa « Beetle ». Le savoir-faire des carrossiers italiens séduit la marque et, rapidement, un partenariat se noue avec Ghia, pour qui Mario BONANO dessine une carrosserie abaissée et fluidifiée, adaptée au châssis de la VW. En 1953, le prototype définitif du coupé est achevé, la fabrication industrielle est confiée au carrossier allemand Karmann, la présentation officielle à la presse a lieu, avec succès, en juin 1955. A défaut d’être sportive, car reprenant le châssis, la mécanique et les freins de la coccinelle, la Karmann Ghia est élégante, et son centre de gravité abaissé lui confère un comportement plus dynamique. 1958 voit arriver une toute aussi séduisante version cabriolet dans la gamme, puis, au gré des années, plusieurs évolutions stylistiques et mécaniques perfectionneront le modèle. Lorsqu’elle tire sa révérence en 1974, la Type 14 bénéficie d’un moteur 1.6L de 50cv qui lui permet d’atteindre 140 km/h, de freins à disques à l’avant et d’un équipement électrique en 12V… 400 000 exemplaires auront été commercialisés toutes versions confondues, dont les ¾ aux USA.

Le véhicule présenté fait partie d’une des rares versions vendues neuves en France. Ainsi que le confirme son carnet d’entretien, ce coupé a été livré à son premier propriétaire le 28 novembre 1972 par le Garage Saint Christophe, à Montargis, dans le Loiret et a bénéficié d’un entretien régulier dans le réseau VW, dont témoigne le carnet d’entretien tamponné, qui justifie l’évolution du kilométrage de l’origine jusqu’en octobre 2005, date à laquelle la voiture totalisait 91390 km ; elle en affiche aujourd’hui 95544. L’actuel propriétaire, un particulier, en a fait l’acquisition en novembre 2021, après avoir parcouru environ 1500 km à son volant, il souhaite se consacrer à d’autres projets. Cet élégant coupé dispose d’un contrôle technique favorable en date du 17/11/2021, n’est pas gagé ni couvert par une garantie.

Extérieur

La ligne fluide de cet exemplaire est mise en valeur par un coloris typique des années 70, l’« Olympiablau L51P », un bleu ciel soutenu, allégé par un pavillon de teinte crème, qui comporte deux petites traces d’oxydation (photo 012). La carrosserie a été repeinte dans le respect de cette teinte d’origine dont témoigne encore l’étiquette de référence peinture (photo 018), preuve d’une voiture bien préservée. L’examen des soubassements révèle, quant à lui, une tôlerie saine en apparence (photos 034, 035, 038). Conforme aux dernières versions, la voiture bénéficie des clignotants avant rectangulaires, d’optiques arrière plus volumineux, ainsi que des pare-chocs surnommés « chemins de fer ». Les jantes en acier grises, avec enjoliveurs chromés, sont d’origine et en état d’usage ; elles sont chaussées de pneumatiques Firestone F560 en 155 R15, peu usés, mais datant de 2005.

Intérieur

Une sellerie en skaï crème, en état d’origine avec moquettes et contreportes assorties, accueille passagers et pilote. La planche de bord en plastique noir regroupant deux gros compteurs derrière le volant est spécifique aux dernières versions. Seule la casquette de tableau de bord est endommagée, fendue par la chaleur (photo 049). L’instrumentation est complète, fonctionnelle et conforme au modèle, les sièges avant bénéficient de ceintures de sécurité. Le ciel de toit est d’origine et bien tendu.

Mécanique

Le 4 cylindres à plat 1.6L nous a été confirmé comme étant matching numbers par le vendeur. Ce dernier fonctionne de manière satisfaisante ; il a bénéficié d’un entretien en 2007, à 92179 km (photo 065) incluant le remplacement du flotteur de carburateur, du pointeau et de la durite d’air, ainsi que la vidange et le nettoyage du tamis d’huile, tandis que rupteur, condensateur et bougies étaient également remplacés. L’année suivante, les étriers de freins avant furent changés (photo 069). Enfin, en septembre 2021, l’embrayage a été refait à 93764 km. 


Enchérir et commenter

Enchères non commencées
Nombre total d'enchères 0
Nombre total de commentaires 0

Enchérir

Temps restant
Pendant les deux dernières minutes des enchères, l'horloge se réinitialise à deux minutes après chaque nouvelle enchère. Cela se répète jusqu'à ce qu'il n'y ait plus d'enchère et que la vente se termine.

Fin des enchères

Ajouter un commentaire

Pour commenter, connectez-vous ou devenez membre