Lot N°985

Alfa Romeo Spider 2000 • 1982

Mise à prix:0 € Enchères à venir

Numéro du lot985

Vendeur pavet 42

Vendeur particulier

Langues FR

Lieu où se trouve le lot Nervieux (42), France

Le plus Le charisme du double arbre et un design mythique

Et aussi L’un des derniers exemplaires produits avant l’arrivée du plastique

Numéro de série11538

Cylindrée2000 cm3

Nombre de cylindres4

Transmission Manuelle

Nombre de rapports 5

Estimation 20 000 – 23 000 euros

Description

Historique

On avait fini par croire qu’il ne mourrait jamais, lorsque vingt-sept ans après sa présentation initiale au printemps 1966, le spider Alfa tirait sa révérence pour céder la place au type 916, dont la modernité échevelée soulignait encore davantage l’aspect vintage de son mythique devancier. À ce moment-là, l’auto présentait tous les signaux de l’ancien Biscione – comprenez celui d’avant la prise de contrôle par Fiat : le quatre-cylindres double arbre, la propulsion et les schémas de suspension la rattachaient sans ambiguïté aux sixties. Si ses fondamentaux techniques n’ont pratiquement pas évolué durant plus d’un quart de siècle (la modification la plus notable ayant concerné l’adoption d’une injection mécanique Spica pour le marché nord-américain, puis électronique Bosch pour l’Europe à partir du millésime 1990), son esthétique a, pour sa part, subi plusieurs restylages dont certains (c’est un euphémisme) n’ont pas fait l’unanimité. Dessiné par Pininfarina avec une poupe aussi singulière qu’élégante qui lui valut le surnom de coda longa (ou osso di seppia pour les amateurs de métaphores animalières), l’emblématique cabriolet perdit cette spécificité dès 1969 en arborant un arrière à pan coupé qui allait survivre une quinzaine d’années durant. Dénommée coda tronca par les amateurs, cette carrosserie a marqué l’histoire du modèle par sa longévité au sein d’une carrière elle-même hors norme. Se concluant désormais par une rupture abrupte, la voiture perdit en gracilité ce qu’elle avait gagné en maturité et c’est dans cet équipage qu’elle survécut à la sinistrose qui frappa le marché des décapotables au début des années 70, à deux chocs pétroliers, aux difficultés financières de son constructeur et, bien entendu, aux outrages du temps. 

Animé par la version 2 litres du légendaire bialbero, l’exemplaire que nous vous proposons aujourd’hui est l’un des derniers représentants de cette série. Immatriculé pour la première fois en 1982, il est actuellement aux mains de son troisième propriétaire, qui en a fait l’acquisition en octobre 2017. Celui-ci dit avoir parcouru 10000 kilomètres sur les 98500 qu’affiche le totalisateur (valeur non certifiée) et n’évoque aucun défaut de fonctionnement. L’historique d’entretien n’est pas connu ; cependant, comme en attestent les factures qui l’accompagnent, l’auto a fait l’objet de travaux de rénovation entamés par son précédent propriétaire et poursuivis par le vendeur. Ce lot n’est ni gagé, ni garanti. Le dernier contrôle technique remonte au mois d’octobre 2021. 

Extérieur

Équipée d’une capote noire datant de 2016 (facture à l’appui), l’auto a été repeinte dans sa couleur actuelle en 2017, mais cette dernière intervention n’est pas documentée et il n’a pas été possible au vendeur de déterminer la nuance d’origine. Le logo de la carrosserie Pininfarina apparaît devant les passages de roues arrière (photo 009). Les jantes en tôle, conformes au modèle et au millésime, sont garnies de pneumatiques Michelin de taille 185/70 R15 usés à 10 %. Présente dans son logement au fond du coffre (photo 025), la roue de secours est équipée pour sa part d’une enveloppe Pirelli. L’auto dispose également d’un porte-bagages en accessoire (photo 011).  

Intérieur

Réalisée en similicuir blanc — matériau également utilisé pour les contreportes ainsi que pour le soufflet du levier de vitesses —, la sellerie a bénéficié d’une réfection complète en 2018 et le vendeur est en mesure de produire la facture correspondante. La console centrale est agrémentée d’applications en bois, non conformes à l’origine (photo 035). L’instrumentation est complète et fonctionnelle. Le volant tulipé en bois, arborant le Biscione en son centre et l’inscription « Alfa Romeo » sur la branche droite, correspond au modèle. Le pédalier laisse apparaître quelques traces d’usure (photo 037). 

Mécanique

Matching number et associé à une boîte manuelle à cinq rapports, le 1962 cm3 bialbero, bien connu des alfistes (photo 020) est en bon état de fonctionnement aux dires du vendeur, il n’a pas fait l’objet d’interventions récentes, non plus que la transmission.  


Enchérir et commenter

Enchères non commencées
Nombre total d'enchères 0
Nombre total de commentaires 0

Enchérir

Temps restant
Pendant les deux dernières minutes des enchères, l'horloge se réinitialise à deux minutes après chaque nouvelle enchère. Cela se répète jusqu'à ce qu'il n'y ait plus d'enchère et que la vente se termine.

Fin des enchères

Ajouter un commentaire

Pour commenter, connectez-vous ou devenez membre