Lot N°989

DeTomaso Deauville • 1972

Mise à prix:0 € Enchères à venir

Numéro du lot989

Vendeur LMP

Vendeur professionnel

Langues GB, IT, ES, DE

Lieu où se trouve le lot Palermo (Sicile), Italie

Le plus La berline de luxe oubliée de De Tomaso

Et aussi Le style italien au cœur américain

Numéro de sérieTHDVAM01046

Cylindrée5763 cm3

Nombre de cylindres8

Transmission Automatique classique

Nombre de rapports 3

Estimation 30 000 – 40 000 euros

Description

Historique

Lorsqu'Alejandro de Tomaso fut contraint de quitter son Argentine natale et s'installa près de Modène en 1955, il oublia rapidement ses anciennes activités de 'ranchero' et de directeur de journal politique pour se consacrer à la course automobile. Cette vocation ne lui valut que deux participations peu brillantes en Formule 1 en 1957 (Ferrari 500) et en 1959 (Cooper T43 à moteur OSCA, la marque instaurée par les trois frères d'Alfieri Maserati), mais une victoire de catégorie aux 24 Heures du Mans 1958. Il décide alors de créer son propre label de fabricant et passe rapidement des voitures de course à celles de route avec pour ambition de se faire une place dans le segment des automobiles de sport luxueuses. Ainsi naquirent la Vallelunga (environ 50 exemplaires de 1963 à 1966), la Mangusta (environ 400 exemplaires de 1966 à 1971) et la Pantera (plus de 6000 exemplaires de 1970 à 1973). Avec cette dernière, le petit constructeur acquiert ses lettres de noblesse. En 1970, la Maserati Quattroporte arrivant en fin de carrière, de Tomaso veut saisir l'opportunité de devenir le seul fabricant italien de voitures de grand luxe. Lié depuis ses débuts à Ford, qui lui fournit ses moteurs, distribue ses modèles puis devient actionnaire, et encouragé par Lee Iacocca, alors directeur du géant américain, il lance un nouveau projet : la Deauville. Celle-ci prend vie sous le crayon de l'Américain d'origine néerlandaise Stevens Thompson Tjaarda van Starkenberg, dit Tom Tjaarda, designer du carrossier Ghia. De par son gabarit et son châssis monocoque autoporteur, elle s'inspire nettement de la Jaguar XJ qu'elle aspire à concurrencer, au même titre que les Mercedes de l'époque. Le modèle n'ayant pas été commercialisé aux Etats-Unis en raison de la dégradation des relations entre de Tomaso et Ford, le premier rachetant les parts du second, seuls 244 exemplaires seront fabriqués entre sa présentation au salon de Turin 1970 et la fin de sa production en 1985.

La De Tomaso Deauville proposée a été mise en circulation en 1972 et a connu cinq propriétaires. Le titulaire de l'actuel certificat d'immatriculation de collection italien, pour le compte duquel le professionnel italien la met en vente, l'a acquise en janvier 2016. Elle est animée par un V8 Ford 351 Cleveland de 5763 cm3 dérivé de celui de la Pantera développant 269 ch à 3500 tr/mn, selon le certificat d'authenticité historique délivré le 30 janvier 1996 par l'Automotoclub Storico Italiano (ASI). Alimenté par un carburateur 4 corps Holley, il transmet la puissance aux roues arrière par l'intermédiaire d'une boîte de vitesses Ford C6 Cruise-O-Matic automatique à trois rapports. Cette voiture a été démontée en 1989 avant de reprendre la route en 1996. Elle se trouve à Palerme (Sicile, Italie), a séjourné dans un garage fermé et n'est ni gagée ni couverte par une garantie. Un contrôle technique a été effectué en juillet 2007. Le compteur affiche 54511 kilomètres (ceux-ci ne sont pas garantis par le vendeur), dont une centaine à l'actif de l'actuel possesseur. Le manuel original du constructeur est fourni et si le carnet d'entretien n'est pas disponible, un document attestant des révisions de 2004 à 2007 (photos 063 et 064) et la facture détaillée des dernières interventions en 2020 (photos 065 à 067) accompagnent le véhicule.

Extérieur

De couleur gris métallisé (3030), la carrosserie est dans son état d'origine. La peinture a été rafraîchie par une couche de la même couleur en 1996. Quelques éclats sont visibles au niveau des ouvrants (photos 011 à 014), ainsi que des boursouflures en bas des portières (photos 015 à 018). Le vendeur signale des points de départ de corrosion auxquels il est selon lui facile de remédier (photos 037 à 043). Les jantes de 15 pouces en alliage d'origine sont chaussées de pneumatiques Pirelli 215/70R dont le profil restant est d'environ 80%. La roue de secours est équipée d'un pneu différent de mêmes dimensions. La jante de cette dernière présente des défauts de peinture (photo 034). Le tapis de protection du coffre est dégradé (photo 033).

Intérieur

L'intérieur est entièrement d'origine et n'a pas été restauré. Conforme à l'âge du véhicule, la patine des sièges en cuir et tissu noir est nettement plus prononcée sur celui du conducteur. Ce dernier comporte des craquelures et une déchirure au niveau d'une couture (photos 055 et 056). Aucun défaut n'apparaît sur les contreportes et le ciel de toit. Le tableau de bord est d'origine, de même que l'instrumentation complète qui est en état de fonctionnement, y compris la montre analogique. Le revêtement des pédales et les tapis de sol sont affectés par une usure normale. Le vendeur signale la nécessité d'une intervention au niveau du moteur des lève-vitres arrière, ainsi que du frein à main qui est détendu.

Mécanique

La mécanique est en parfait état au dire du vendeur. Le moteur matching number et la transmission d'origine ont fait l'objet d'un entretien périodique. Le dernier date du 31/01/2020 et a concerné notamment la révision du boîtier de direction, la réparation d'une fuite d'huile de la boîte de vitesses et la bobine d'allumage. Diverses interventions mécaniques de routine avec remplacement de pièces, dont la liste figure sur la facture fournie, ont également été menées à bien. La trousse à outils d'origine est à bord du véhicule, mais elle est incomplète.


Enchérir et commenter

Enchères non commencées
Nombre total d'enchères 0
Nombre total de commentaires 0

Enchérir

Temps restant
Pendant les deux dernières minutes des enchères, l'horloge se réinitialise à deux minutes après chaque nouvelle enchère. Cela se répète jusqu'à ce qu'il n'y ait plus d'enchère et que la vente se termine.

Fin des enchères

Ajouter un commentaire

Pour commenter, connectez-vous ou devenez membre