Lot N°994

Delahaye 135 M cabriolet Guilloré • 1947

Meilleure enchère:28 500 €

Numéro du lot994

Vendeur Niclo

Vendeur particulier

Langues FR

Lieu où se trouve le lot Auxerre (89), France

Le plus Une grande classique et une très belle patine

Et aussi Un historique connu pour une automobile admirablement préservée

Numéro de série801112

Cylindrée3557 cm3

Nombre de cylindres6

Transmission Pré-sélective Cotal

Nombre de rapports 4

Estimation 120 000 – 160 000 euros

Description

Historique

Quand la firme de la rue du Banquier lança le type 135, au Salon de Paris de 1934, personne ne se doutait alors qu’il s’agissait de l’un des derniers soubresauts d’un style, d’une époque et d’un art de vivre qui s’apprêtaient à disparaître étouffé par les bruits de bottes qui commençaient déjà de se faire entendre à l’Est, sinistre prélude à un conflit dont Delahaye — à l’instar des autres marques françaises de prestige — n’allait jamais réellement se remettre. L’époque toutefois croyait encore pouvoir s’offrir le luxe d’une certaine insouciance ; et, entre nous, quoi de plus agréable pour promener celle-ci, au Touquet, à Megève ou sur la route de l’Estérel, que ce châssis aux caractéristiques relativement novatrices avec ses roues avant indépendantes et sur lequel les carrossiers les plus renommés allaient jeter leur dévolu ? Animée par un puissant six-cylindres de 3,2 litres, réalésé à 3,5 litres sur les versions « M » présentées pour le millésime 1939, la 135 a connu une longue et tumultueuse carrière, rythmée par les concours d’élégance, la compétition et même le cinéma — on se souvient par exemple de son apparition dans Touchez pas au grisbi en 1954… 

Interrompue par la guerre, la fabrication des châssis reprit à partir de 1946 mais, tout comme Delage ou Bugatti, Delahaye débutait une lente agonie, rongée par des difficultés financières de plus en plus prégnantes. Dans un pays durement éprouvé par l’Occupation et qui commençait à peine sa reconstruction, il restait cependant quelques esthètes fortunés capables de s’offrir l’une de ces machines déjà datées mais dont l’élégance formelle demeurait émouvante, surtout si l’on choisissait avec soin le carrossier chargé de l’habiller. 

C’est le cas de l’exemplaire proposé à la vente. Établi à Courbevoie, Alphonse Guilloré aura été un véritable compagnon de route pour Delahaye, jusqu’à la disparition du constructeur ; parmi de nombreuses autres créations, il a signé ce fastueux cabriolet immatriculé pour la première fois en Algérie en 1947. Le vendeur en est le quatrième propriétaire et en a fait l’acquisition en octobre 2001 ; il a parcouru 2000 kilomètres à son volant depuis lors, sur les 51000 qu’affiche le compteur (valeur certifiée par le dossier d’entretien accompagnant la voiture, qui remonte à 1981). Immatriculée en carte grise normale, l’auto possède encore sa documentation de bord d’origine (photo 040), sa trousse à outils ainsi que son cache-calandre hivernal. Accompagné de son homologation FFAE (ancêtre de l’actuelle FFVE) datant de février 1972, ce lot n’est ni gagé, ni garanti. Le dernier contrôle technique — vierge — remonte à 2001.

Extérieur

L’auto a été repeinte à la demande de son propriétaire actuel en 2019, lui permettant ainsi de retrouver sa nuance d’origine ; laquelle, en combinaison avec sa capote bordeaux (nantie de son couvre-capote), propose une très séduisante harmonie. On peut observer l’attrayante position « Mylord » de la capote sur la photo 029. L’identité du carrossier apparaît sur des plaques dédiées situées sous les portières (photo 013). Les roues d’origine en acier sont garnies de pneumatiques Michelin à flancs blancs, d’un modèle ancien mais usés à 20 % ; identique aux quatre autres, la roue de secours est présente dans le coffre (photo 019). De surcroît, le vendeur précise qu’une seconde roue de secours sera livrée avec la voiture. Le cuvelage du phare additionnel gauche présente quelques défauts (photo 011) ; on peut également noter une très légère déformation de la calandre, à gauche du logo (photo 008).

Intérieur

Dans le respect de la tradition de l’époque, le volant se trouve à droite du meuble de bord réalisé en métal peint en beige et entièrement d’origine (photo 030). De marque O.S., l’instrumentation est complète et fonctionnelle, y compris la montre située en face du passager avant. Certains des boutons de commande présentent une patine due à l’âge ; afin de faciliter la conduite de l’auto, plusieurs d’entre eux sont accompagnés de petites étiquettes indiquant leur fonction (photo 033). À gauche du volant, on remarque le « moutardier » de la boîte présélective Cotal quatre rapports à commande électromagnétique, qui a équipé la quasi-totalité des Delahaye 135 (photo 034). La sellerie, en cuir beige, présente des traces d’usure (photos 035 et 036) et nécessitera des soins, de même que les contreportes (photos 027 et 028) ; pour leur part, la moquette et les surtapis apprécieront un nettoyage, de même que le tapis du coffre (photo 020).

Mécanique

D’une cylindrée de 3557 cm3, le six-cylindres à soupapes en tête, alimenté par un carburateur Solex, est matching number. Ni le moteur ni la transmission n’ont fait l’objet d’interventions récentes. Aux dires du vendeur, l’ensemble est en bon état de fonctionnement. Deux arbres de roues supplémentaires (réputés fragiles sur les 135 M) font également partie de ce lot.


Enchérir et commenter

Nombre total d'enchères 7
Nombre total de commentaires 0

Enchérir

ENCHÈRE EN COURS28 500 € par Contre vous (enchère portée par le système pour vous approcher du prix de réserve)
Lorsqu'un enchérisseur porte une enchère inférieure au prix de réserve, il en est informé. Il peut alors surenchérir sur lui-même jusqu'à atteindre le prix de réserve. Cela explique les enchères successives par un même enchérisseur.
Lorsque deux enchérisseurs portent une enchère automatique avec le même plafond, les deux enchères, identiques, seront affichées et celle qui sera retenue sera celle reçue en premier.

Temps restant
Pendant les deux dernières minutes des enchères, l'horloge se réinitialise à deux minutes après chaque nouvelle enchère. Cela se répète jusqu'à ce qu'il n'y ait plus d'enchère et que la vente se termine.

Fin des enchères 01/07/2022 13:00:00

Entrez votre enchère
OU
Entrez votre plafond

Ajouter un commentaire

Pour commenter, connectez-vous ou devenez membre